...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happy Birthday... For us.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


Hello, i'm ♕ Invité

MessageSujet: Happy Birthday... For us.    Sam 20 Avr - 12:46




Le vrombissement de son réseau interne la secouait légèrement tandis qu'elle était couchée sur son lit, la tête légèrement tournée sur le côté dévoilant alors sa nuque. Les cheveux relevés, la peau ouverte, un fil parcourait la pièce jusqu'à une prise située prêt du bas de la porte et y reliait l'androïde via son propre port USB. Ses yeux étaient fermés, ses prunelles noirs étaient simplement cachées par un bout de latex qu'il suffirait d'arracher pour qu'elle n'ait plus de paupières. Ses doigts, quand à eux, étaient entrelacés sur ventre qui lui se relevait et s'abaissait dans un rythme régulier donnant alors la sensation qu'elle respirait.
Elle était là depuis le début de la nuit. On l'avait mis à recharger alors que durant les dernières heures de la journée elle avait perdue de son sourire: elle s'économisait.
Il était une heure du matin et un bip discret indiqua qu'elle était à nouveau prête à l'usage et un nouveau sonna disant qu'elle avait été remise en route. PUNY se réveilla d'une lourde veille qu'elle n'avait pas vu passer. Elle ouvrit ses yeux l'un après l'autre, les refermant ensuite et les ré ouvrant une micro seconde après. Elle refit cette opération durant une longue minute. Ses membres bougèrent un à un, elle leva tout d'abord ses bras et les replia, elle fît de même avec ses jambes, elle tourna ensuite ses chevilles comme pour les dégourdir. Sans qu'elle ne l'avait remarqué, un spectateur admirait la danse mécanique qu'elle interprétait. Il débrancha le câble à l'autre bout de la chambre et s'approcha d'elle pour tirer l'autre bout connecté à sa nuque. L'individu replia ensuite soigneusement le clapet de peau qui servait à cacher les différents ports de connexion. PUNY entreprit de tourner sa tête pour voir qui avait interrompu la chaîne de ses tâches.
Son sourire apparu lorsqu'elle vit le visage de son ami SEVEN. L'ne de ses capacité était de sourire automatiquement lorsqu'elle reconnaissait un visage. Elle étira alors ses bras et se leva. Une fois debout elle se baissa pour prendre le fil qui traînait à terre et le replia sur lui même. Elle posa la boule sur la table de nuit et posa son regard vide sur le cyborg.

« Viens avec moi, dit le robot masculin
_ Neh...»

PUNY opina et se plaça derrière lui, signe qu'elle était prête à le suivre. Ce n'était pas la première fois que SEVEN l'empruntait ainsi! De temps à autre, il pénétrait silencieusement dans la demeure des O'Connel et venait kidnapper la veille I.A.. Bien évidement, au levé du jour elle était de nouveau à sa place, sur son lit comme si elle n'avait jamais quitté sa chambre.
Le numéro sept attrapa le poignet de la « jeune fille ». Il la tira hors de sa chambre et elle se laissa aller, le suivant sans prêter attention aux couloirs qu'ils traversaient ensemble.

« Où m'emmènes-tu?, demanda-t-elle»

Ils sortirent tout deux au dehors et marchèrent vers une destination qui lui était inconnue. Tandis qu'ils avançait, elle se colla au dos de SEVEN y mettant tout son poids. Sa jambe gauche s'était figée, le genoux rouillé et bloqué.

« Je dois retourner auprès de Brian pour qu'il me répare. »

Il suffisait simplement de masser l'articulation métallique pour que le tout se débloque quelques heures. Après il faudra forcément huiler pour que ça re glisse correctement...
Revenir en haut Aller en bas
Contaminated&Admin

avatar

Hello, i'm ♕ SEVEN
▅ avatar : Taeyang
▅ messages : 226
▅ i'm here since : 27/03/2012
▅ âge : 16 ans de fabrication, 25 d'apparence.
▅ nationalité : Japonais
▅ activité : I.A-test, devenu simple I.A domestique

MessageSujet: Re: Happy Birthday... For us.    Dim 21 Avr - 19:37

Aucune confiance en ce bon vieux SEVEN, c'est incroyable et impoli tout de même. Monsieur O'Connel a renforcé la sécurité de son domaine depuis qu'une certaine personne ose y pénétrer sans autorisation à des heurs illicites. Une si belle propriété mal surveillée. Les gardes et autres fanfreluches ne suffisent pas si un être de métal décide de s'inviter. Pire que des rats, des vrais petits rôdeurs de nuit, heureusement le nombre d'entrée par infraction se comptent sur les doigts d'une seule main. Sinon la confiance sur les robots serait erronée depuis bien longtemps.
Mais cette maison est si tentante. Pas de sa faute, l'I.A adore commettre l'interdit pour énerver le fils unique d'une façon ou d'une autre. Mais plus particulièrement pour aller voir quelqu'un.
Malheureusement, il était bien trop fier pour se l'avouer. SEVEN pense que les sentiments aussi bas sont bons pour les êtres en décompositions. Ce n'est pas dans ses habitudes de penser à quelqu'un d'autre que sa petite personne.

Avec beaucoup de temps il dut se rendre à l'évidence, l'I. À domestique de Brian a su la toucher avec sa douceur et son annonce de petite demoiselle. PUNY, ce nom lui va si bien. Son sourire a même réussi à mettre mal à l'aise cet insupportable individu qu'est SEVEN. Ce dernier ne comprend pas pourquoi ni comment il a pu s'enliser dans une telle histoire.
Il refuse d'en parler avec qui que ce soit, ça ne regarde que lui. Si vous lui demandez l'I. A vous dira que oui, il partage sa vie avec une autre à cause de sa grande franchise. Mais surtout pour marquer son territoire. Amoureux ou pas quand quelque chose est sien, personne n'a le droit de mettre la main dessus.

Le voici, escaladant la fenêtre donnant à la chambre de la princesse. Brian lui en a offert une, contrairement à beaucoup d'I.À qui doivent attendre en veille dans le salon. Le mur du coté de la jeune fille est couvert de lière, ce qui aide pour l'ascension, ne sentant pas l'humidité des feuilles qui mouillent son pantalon, l'objectif est atteint en moins d'une minute montre en main.
Ne pas oublier de refermer la fenêtre derrière soit. Nous y voilà, PUNY est comme toujours à la même heure dans son lit, réagissant à ce que SEVEN considère comme des mimiques. Celles de la demoiselle le feront presque rire tellement s'en est attendrissant. Elle se laisse bercer comme ci tout était normal.

Le plus vieux I.A pris seul l'initiative d'enlever le câblage de PUNY qui semble être prête pour la semaine. Remercions la technique N.E.C.R.A pour les batteries qui sont toutes épreuves, sinon la demoiselle ne tiendrait pas une heure.
Sans lui demander il replia le file et promena sa main vers la nuque de la fille pour fermer le clapet. La voir sourire lui fit avoir une réaction semblable, mais de moins grande importance, sachant très bien que ce geste est destiné pour n'importe qui, celui qui la croisera en premier. C'est ce qui a le don d'énerver SEVEN qui ne supporte pas qu'elle réagisse comme ça avec le premier venu. De la jalousie pure et dure mais allez lui faire comprendre ça.
D'une voix sèche et basse il lui demanda de la suivre, lui prit le poignet sans entendre réellement sa réponse. Elle n'avait pas vraiment le choix, c'était devenu une habitude avec le temps. Le seul embarra est pour ressortir. PUNY est bien trop fragile pour descendre par la fenêtre, les moindres faux mouvements lui seraient fatals.
D'un pas des plus silencieux, les voici contraint de sortir par la porte principale. Pas de problème, SEVEN connaît les lieux comme ça poches et duper les gardes est d'une simplicité qu'il ne peut se permettre de se vanter. Pourtant, aucun garde n'eut croisé leur chemin, les voici enfin près de la porte. Plus qu'à ouvrir et les voici parti. C'est à ce moment que les mauvaises habitudes des "rouages" de PUNY refient surface.

-Je dois retourner auprès de Brian pour qu'il me répare.

Non, il n'en était pas question. Ce ne devait être rien. SEVEN est sûr. Il finit par se tourner vert elle pour la dévisager, posant ses yeux jusqu'en bas. C'est sa jambe qui menace de détruire la soirée. Mais elle est bien trop importante alors non!

-Mais non, dit-il avec un sourire trop sûr de lui. Pas besoin de Brian quand je suis là!

Ni une, ni deux SEVEN ne la prit dans ses bras comme une princesse quand la porte fut ouverte. Un temps considérable aller être perdu s'il prenait le risque de l'aider ici. Surtout s'ils se font prendre. SEVEN devra dire adieu à sa petite soirée tranquille. Grimaçant d'avance à l'idée que la voix agaçante de Brian lui fasse la morale une matinée complète, avec des menaces proféraient dans une langue injurieuse.

-Tiens-toi bien, t'inquiète! On va pas réveiller l'autre abruti pour ça.

Dehors les ténèbres avaient le jardin immense qui les mènera à la voiture d'Hiro. Pourquoi la sienne? Car le propriétaire du véhicule n'est pas assez fou pour en prendre une à celui qui voudrait être son père, mais qui a tenté de le tuer. SEVEN doit admettre une chose pendant la traversée. Les O'Connel ont du gout question décor extérieur, autant de statue et de jardins que ça en perd son charme.
Enfin a destination, l'I.A prend les clés dans sa poche en lâchant quelques secondes le dos de la demoiselle suspendu à son cou pour ouvrir la portière de la voiture et la déposer.

-Voyons voir ça.

Mit un genou au sol, le garçon prend délicatement le pied de la jeune fille, lui souri en constatant qu'il n'y a rien de grave. Massant doucement l'endroit paralysé quelques minutes, en relevant les yeux vers elle.

-Tu as fais quoi encore, ajout-il en riant tout bas, sachant qu'elle n'a rien fait?


Je ne gueule pas
Je t'explique

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Hello, i'm ♕ Invité

MessageSujet: Re: Happy Birthday... For us.    Mar 23 Avr - 18:59

Ils quittèrent ensemble les couloirs de la maison. PUNY aurait voulu saluer CLOUD ou quelqu'un avant de s'enfuir dans la nuit mais elle ne croisa, étrangement, personne. Alors que les deux androïdes se retrouvèrent dans le jardin, la jambe de la plus jeune s'immobilisa, complètement rouillée. La propriétaire du membre défaillant avait alors dit qu'il fallait qu'elle retrouve Brian, son maître, pour qu'il la répare. Le plus vieux lui indiqua qu'il n'y avait pas forcément besoin de lui pour être de nouveau sur pied. Le robot féminin pencha sa tête sur le côté, son système lui hurlant qu'il n'y avait que Brian qui pouvait réellement la réparer, il était son maître après tout! Mais n'eut pas le temps de se tourner pour rentrer à la maison -de toutes façons elle n'aurait pas pu avec sa jambe ainsi coincée- qu'elle se retrouva dans les bras de SEVEN.
Elle put alors regarder l'extérieur de la maison. La bâtisse s'éloignait tout doucement même si elle restait imposante. Elle voyait la fenêtre de sa chambre qui était désormais vide... Elle tourna ensuite son regard vers l'herbe, les statuts, les nombreuses haies. Elle essaya de se rappeler de ses moments passés dans cet endroit tout vert et elle esquissa un léger sourire qui disparu aussitôt. Elle se mit à beuguer quelques instants, des centaines d'informations circulant dans tout son corps. Elle parcouraient ces « veines » de plastiques qui reliaient moult pièces métalliques. Mais ces informations courraient, glissaient, avançaient sans trouver où se loger... C'était étrange et PUNY le sentait bien. Sa tête tournait et elle avait l'impression de glisser des bras de SEVEN, mais elle était malgré tout bien accrochée à lui.

L'information courrait de plus en plus, sans jamais s'arrêter et le robot se sentait de plus en plus mal.

Ce n'était qu'un simple sourire qui l'avait rendu comme ça! Un sourire inconscient... Un sourire nostalgique... Un sourire qui n'avait pas eu lieu d'être pour un être sans sentiment.
Perdue, le cyborg ferma ses yeux noirs et laissa son ami remettre son genoux en place. Il ne se rendit même pas compte du comportement de celle qu'il prétend être son amoureuse, sa petite-amie. Quand il eut fini de la masser délicatement, elle rouvrit ses yeux, l'observant de ses prunelles redevenus dénuées de vie.

« Hmn?»

Elle ne put répondre à la question qu'il avait posé comme elle ne l'avait même pas entendue. Elle s'imagina, oui, imagina, qu'il lui avait ordonné de s'installer dans la voiture et c'est ce qu'elle fit. Elle détourna ses jambes, les plaça dans l'habitacle en tournant en même temps son buste. Elle referma mécaniquement la portière au nez de SEVEN et s'attacha.
Entre le moment où elle avait fini cette action et celui où l'autre robot contournait la voiture, elle se remit à agir bizarrement. Elle se remémora ses après-midis passées avec CLOUD sur un des bancs des jardins, à discuter de tout et de rien. Et là, elle pensa que les questions bizarres de celui-ci sur la vie n'était pas aussi... Insensées. Elle commença à se poser les mêmes, jusqu'à ce que l'autre portière s'ouvrit.
Elle tourna sa tête et observa celui qu'elle considéra pendant l'espace d'un micro seconde comme aussi son petit-ami. Mais ensuite elle lui sourit, de ce même sourire si vrai et faux en même temps, qu'elle offrait à tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Contaminated&Admin

avatar

Hello, i'm ♕ SEVEN
▅ avatar : Taeyang
▅ messages : 226
▅ i'm here since : 27/03/2012
▅ âge : 16 ans de fabrication, 25 d'apparence.
▅ nationalité : Japonais
▅ activité : I.A-test, devenu simple I.A domestique

MessageSujet: Re: Happy Birthday... For us.    Ven 26 Avr - 20:33

La main de SEVEN passant sur le latex qui serre de peau à la demoiselle sentant ainsi le circuit qui s'est encore bloqué, décidément, PUNY a toujours son lot de soucie. Ce qui peut être un délicieux massage pour des humains et juste une remise en place des métaux défectueux jusqu'à leurs prochaines crises pour les I.A. Le garçon de métal connaît par coeur les mouvements à faire si souvent répété pour la demoiselle. Quand il eut fini, SEVEn se redressa sur son genou pour faire l'un de ses sourires qui se veut rassurant, donnant en réalité un petit côté pervers à son image déjà salie par sa tenue, ressemblant ainsi à un jeune banlieusard kidnappant une demoiselle en détresse.
Sans avoir de réponse de PUNY, cette dernière attacha sa ceinture et lui claqua la porte devant lui une fois qu'il en avait fini avec la cheville endolorie de la plus jeune I. A, entendant sagement que le conducteur s'en permit prenne place à bord pour le suivre sans broncher.
SEVEN une fois relevait, la regarda par la vitre de la portière. S'il aurait aurait eu une respiration artificielle comme les robots d'aujourd'hui on aurait sans doute entendu un long soupiré. Bien sur qu'il est habitué à ses soudaines apparitions de distance, sa mémoire a dit surement plantée quelques instants, oubliant qui est son interlocuteur et a fait ce geste commun en attendant un quelconque souvenir qui revient souvent très vite... Certain jamais, mais SEVEN prend son temps à le lui rappeler chacun d'entre eux.

Dans son élan de pensé, SEVEN avait prit place côté conducteur, attachant sa ceinture. Non pour sa sécurité, mais pour éviter de se faire arrêter et de devoir avouer qu'il n'a pas passé son permit, pour finir chez Hiro, sans doute isolé un long moment... Où est la belle époque où c'était lui qui séquestre les humains? Enfin passons. Pas de grande réflexion ce soir. Il fallait être concentré. Quand on se promène avec PUNY il faut toujours avoir un oeil vigilant sur elle, on ne sait jamais quand un danger survient.
Le premier danger iminent à cet instant était de toute évidence la route. Si SEVEN n'a pas le magnifique papier c'est qu'il y a une raison. Il n'est pas foutu de l'avoir. Voilà l'un des points de sa personnalité qui est copiée sur les sauvegardes de donné que Kenji avait fait a préalablement avant sa mort et qui font partie intégrante de SEVEN à présent... Et puis il n'est pas comme les nouveaux modèles qui te font des créneaux en veux-tu en voilà! Et puis merde!
Sans tourner les yeux de la route, une main sur le voulant pour garder une conduite un peu près potable, l'autre venant sur la cuisse de PUNY.

-T'as pas dis un mot depuis tout à l'heure. T'as encore un bug, ça va aller, s'inquiéta SEVEN, bougea doucement sa main sur PUNY pour la faire réagir?


Même si elle avait un problème quelconque faire demi-tour ne serait pas au programme. Les bugs de la demoiselle il les connaît tous, comment les gérer aussi... Enfin un peu de chose près. Pendant que le robot obsolète attendait sa réponse, il en profita pour se garer sur la chaussée. Si la route serait très fréquenté il y aurait certainement un accident. Mais à cette heure et le lieu un peu inhabité rend la position de la voiture un peu plus sûre.

SEVEN Sorti le premier, venant ouvrir la portière à la petite demoiselle, sur un ton solennelle pour donner une petite touche d'humour et de galanterie qui ne lui correspond pas.

-Si madame veut vient se donner la peine se de sortir, termina-t-il en lui donnant la main.


Je ne gueule pas
Je t'explique

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, i'm ♕ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Happy Birthday... For us.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy Birthday... For us.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.A ✖ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE :: ADMINISTRATION :: Corbeille-