...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a du soleil et une nana [feat Rina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Contaminated&Admin

avatar

Hello, i'm ♕ SEVEN
▅ avatar : Taeyang
▅ messages : 226
▅ i'm here since : 27/03/2012
▅ âge : 16 ans de fabrication, 25 d'apparence.
▅ nationalité : Japonais
▅ activité : I.A-test, devenu simple I.A domestique

MessageSujet: Il y a du soleil et une nana [feat Rina]   Sam 27 Avr - 20:59

« Enfin un peu de silence... » Braillé par un I. A qui avait eu une journée des plus fatigantes, ses quelques petits ne seront entendus de personnes. La solitude, il ne la voit pas à moitié. Le numéro sept avait décidé de passer le reste de l'après-midi en tête à tête avec lui-même. Pas de discussions au programme si ce n'est que des injures proférées aux malheureux qui croiseront sa route. L'I.A veut du silence, du silence et encore du silence.

Quoi de meilleurs pour vivre dans le calme quelques instants que la mer fuit par les touristes quand le vent les somme de partir, rêvant lui aussi de lieux insonores. Vraiment, c'est parfait pour un robot qui voudrait être renié de toutes civilisations pendant une simple journée. Assis en tailleurs depuis à présent une dizaine de minutes, SEVEN laisse le vent salé s'attaquer à sa peau artificielle.
Être à la mer pour un I. A n'est pas toujours la meilleure des solutions, le sable est un ennemi redoutable pour le circuit fragile. Pour entretenir les être bioniques il est recommandé de leur mettre de la crème pour éviter tout d abord de faire fondre le latex contre le métal brulant mais aussi pour protéger tout comme il est dit un peu plus haut, les circuits internes, si précieux et si cher du robot. SEVEN ne voudrait pas prendre le risque de devoir réclamer de l'aide à Brian qui va lui répéter à tue tête qui l'avait prévenu du danger pendant qu'il charcutera la carcasse du robot à la recherche du dernier grain, ou bien à Hiro qui va encore paniquer en le voyant déjà mort, enfin risquer de voir mourir son fils une seconde fois. Si aurait pu, un long soupire se serait échappé du numéro sept en imaginant son meilleur ami de chair lui briser les nerfs, et le vieil homme se ronger après celui qui serre à remplacer son seul enfant parti trop tôt dont la mort ne lui est toujours pas venu en face.
Le premier qui pense qu'il est difficile d'être un I.A dans son mode ne mérite pas une médaille tellement cela saute aux yeux, mais on devrait en plus le frapper jusqu'à ce que mort s'ensuive pour son raisonnement tellement il est faux. Oui il est difficile d'être de fer. Être esclave d'humain est une chose, ne venant pas à ce sujet qui n'en finit pas avec SEVEN, mais parlons plutôt des contraintes physiques. Comme ici le sable, il y a aussi l'eau qui grille les systèmes, les températures qui peuvent faire fondre les plus sensibles, le manques d'alimentation qui amènent à la panne sèche, les virus qui les anéantissent ou leur donne un sentiment semblable... Ce qui semble être le problème des I. A est identique à celui des humains en y repensant. Par contre, ce que les cyborgs ont de qualité, les sacs à viandes ne peuvent que les envier. Entre leur immortalité, leur force, leur intelligence, la liste est si importante qu'on se demande qui devrait être le maitre de qui.
Comment peut-on être à la fois si parfait et pourtant si frêle? Une question à la fois évidente et complexe qu'on ne cherchera pas à mettre noir sur blanc aujourd'hui.

À force de réfléchir on en oublie pourquoi on est là à fixer bêtement la mer, les mains enfoncer sous les grains de sable. C'est le but. Pas pour tous. L'I.A à la crête adoré sortir des injures jusqu'à en vider son répertoire. Rien n'est de sa faute, il a juste eu une grosse semaine.
Depuis quelque temps Hiro est toujours derrière son dos, SEVEN ne se gênant pas de faire monter la tension en le menaçant sans grande conséquence car il reste le père de Kenji. Même s'il ne veut pas l'admettre, c'est pour cette raison qu'il ne peut lever la main sur cet homme. Rien n'empêche pour autant le robot obsolète de jouer avec les vieux nerfs du veuf... Il ne comprendra donc jamais que SEVEN refuse de prendre la place d'un être de chair enfin passons... ajoutez à ceci un nouveau venu. Pas un enfant ça serait trop simple. Mais un mini I.A. Les tout petits être de métal qui sont aussi utiles qu'un ouvre-boîte. Cadeau de la société N.E.C.R.A à Gentleman-Poject... Leur nouveau modèle... SEVEN n'en pouvait plus de l'entendre parler du soir au matin, à suivre tout le monde à droit à gauche, surtout quand il a été décidé que SEVEN l’eut pour cadeau... Putain ça plaît à Kenji ça! Pas à lui! Mais ce n'est pas tout! En plus de la chose insupportable qui va finir exterminer sous une pointure quarante-deux, rajoutez en prime une dispute avec Brian... SEVEN est en tord en plus de ça... la raison? ça ne regarde personne!

Se laissant tomber en arrière en fermant les yeux, il décide de faire tout de même un petit arrêt de ses pensées négatives avant de commettre un meurtre. Sans bouger d'un centimètre, le garçon fait partie des plus vieux modèles qui n'ont pas de respiration artificielle pour refroidir les parties internes mais un liquide de refroidissement. Pour lui c'est bien mieux, car il ne se pas repérer à cause d'un souffle qu'il doit réguler pour être réaliste, par contre, devoir être en dessous de dix degrés n'est pas très agréable pour certains. Quand il reste allongé ainsi il ressemble à un mort, ne bougeant pas d'un sourcil. Qu'il est bon de reposer tous ses systèmes un petit instant loin de la compagnie peu désirée chez les Hotaki. Comme il est tout à l'heure, le calme, rien que le calme avec le silence pour l'accompagner.

« Je sens que je restais là encore un petit moment » petite réflexion bien choisi. Pourquoi partir? On ne le cherche pas pour l'instant, il a donc le droit à son moment de tranquillité. Combien de temps va-t-il durer avant qu'un perturbateur n'arrive... Sans trop chercher SEVEN se mit en demi-veille, pour rester comme conscient mais laisser tranquille toute sensation de son corps pour le laisser à l’abandont et ainsi disposer totalement à de plus grandes réflexions, comme comment de débarrasser du mini-I. A sans avoir de problème par la suite.


Je ne gueule pas
Je t'explique

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il y a du soleil et une nana [feat Rina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pot de départ du Roi-soleil
» GN DARKMOON - Le Soleil des Loups - Mai 2009
» Mestre du Soleil et Noirétoile
» Le soleil du captal
» [GP Madrid-Lille] Une semaine au soleil ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.A ✖ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE :: tokyo :: « minato. 港区 » :: Plages-