...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Suite 2] Tu es à moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Contaminated&Modo

avatar

Hello, i'm ♕ CLOUD
▅ avatar : TOP [Big Bang]
▅ messages : 162
▅ i'm here since : 18/01/2013
▅ âge : 4 ans en service-Apparence 25 ans
▅ nationalité : Japonaise
▅ situation : Amoureux d'un courant d'air...

MessageSujet: [Suite 2] Tu es à moi    Mer 8 Mai - 20:13

Brian comptait il acheter tout les caprices vestimentaires de CLOUD ? C'était bien parti pour et ce fut le cas. Ils étaient probablement pire que deux enfants dans un magasin de jouets, souhaitant acheter tout ce qu'ils n'avaient pas, ne s'attardant pas sur les prix. Chaussures ? Quatre nouvelles paires: deux paires de sneakers de marque, une autre paire plus sobre en cuir et des sortes de bottes noirs. Pantalons ? Ils en achetèrent au moins une dizaine pour varier les plaisirs, tout autant pour les chemises, les t-shirts et les pulls. Les accessoires furent leur grand conflit. Par chance le cyborg aux cheveux bleux avaient les oreilles percés. Le choix des boucles d'oreille fut long et chaotique. Selon les désirs de Brian, en effet, CLOUD enfila un boxer Gold dans les cabines d'essayage et en acheta plusieurs. Le nombre de paquets qu'ils transportèrent était mirobolant, faisant loucher les passants. Au fure et à mesure des magasins le robot portait ses nouvelles affaires, gardant la veste flashy qu'ils avaient prise au début et ajoutant des lunettes blanches, un de ses t-shirt, un slim noir et une de ses pairs de chaussure. Impossible de savoir en le regardant aux côtés de son maître que quelques heures plutôt il avait été acheté à Dirty Cash. Ses anciens vêtements étaient bon à jeter désormais, comme un lointain souvenir. Ils passèrent toute la matinée et un bon début d'après midi à flâner dans les magasins. Il serait stupide de croire que Brian dépensa uniquement pour son cyborg ! Loin de là. Il se permit avec grand plaisir de faire de même. Imaginez le bordel dans la voiture quand ils se décidèrent à quitter les lieux. Le coffre était blindé, la banquette arrière de même. Le temps passant, CLOUD se détendait de plus en plus, comprenant clairement que Brian n'était pas un adepte de la politesse raffinée dont il faisait usage avec lui. Etant un contaminé il sut rapidement qu'il valait mieux éviter les "Monsieur O'Connel" et le vouvoiement. Ils n'en étaient pas à se taper sur l'épaule et à se faire des blagues salaces mais le courant – si je puis dire – passé bien entre eux deux. Après tout c'était un cyborg facile à vivre et gentil. Il était curieux d'en apprendre plus sur son nouveau propriétaire, ses yeux brillants dès que celui ci ouvrait la bouche pour parler. Mis à part que c'était un fan de mode, il n'en savait guère plus. Vu son allure il était évidemment jeune, dans les vingt ans et probablement étudiant. Sa richesse laissait présumer une filiation aisée. CLOUD n'osait pas regardé les tickets de caisse qui passaient entre les mains de son maître. Désormais qu'il avait eu ce qu'il voulait, il ne désirait plus qu'une chose: découvrir son lieu de vie et donc son nouveau chez lui.

Brian et CLOUD partirent sur les coups de quinze heures en direction de l'appartement un peu excentré du centre de Tokyo, quittant Shibuya. Le cyborg avait du mal à cacher son excitation. Il se sentait beau, à l'aise et était dévoré par la curiosité, se demandant si son maître avait déjà d'autres I.A chez lui. Supportant très mal la solitude quand il ne la choisissait pas, CLOUD espérait secrètement avoir un compagnon à ses côtés quotidiennement si jamais son propriétaire décidé de le laisser seul chez lui. Malheureusement pour le cyborg, il connaissait l'ennuie. Le sommeil artificielle, la veille si vous préférez, l'agaçait beaucoup. Plus il avait les yeux ouverts, mieux c'était. Lorsqu'on connaît l'ennuie, ça veut dire qu'on est apte à l'imagination et à des réflexions plus profondes. Il a peur qu'en fermant les yeux quelque chose arrive sans qu'il le sache. "Quatre ans d'effacé" avait dit le vendeur à Dirty Cash. CLOUD ne cessait d'y penser malgré son apparence plus décontractée. Après s'être recoiffer les cheveux bleus d'un geste de main, il voulut se changer rapidement les idées et demanda à son maître avec un charmant sourire:

"Brian ? Tu comptes me piquer mes affaires ? Si oui, je pourrais t'emprunter les tiennes ?"

Ils arrivaient au même moment à l'appartement de celui-ci, se garant dans le parking privé. L'I.A commençait à perdre patience à l'idée de découvrir les lieux. Il se détacha, claqua la portière derrière lui et alla directement sortir les paquets se trouvant dans le coffre et sur les places arrières, voulant prendre le maximum pour aider son propriétaire. Les bras chargés, il suivit Brian dans les étages.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Suite 2] Tu es à moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.A ✖ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE :: tokyo :: « habitations. 住宅 » :: Quartier Riche :: Appartement de Brian-