...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Contaminated

avatar

Hello, i'm ♕ NEO
▅ avatar : Choi JunHong
▅ messages : 50
▅ i'm here since : 10/05/2013
▅ âge : 1 ans & 16 d'apparence.
▅ situation : It's so complicated.

MessageSujet: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mar 21 Mai - 8:45

NÉO
feat. Choi Jun Hong / Zelo ( B.A.P.)


THE INFORMATION

+ immatriculation :
0S000E69X6. #Hors.Série. (Modèle Unique)
+ date de fabrication :
14 février 2023.
+ agence :
Anciennement GENTLEMAN-PROJECT, à présent, PlayBot
+ groupe :
CONTAMINATED.



More about
your charactere


biographie

Trahison, fabulation, diflagmation, consternation, mensonge, extermination. Le monde va mal, personne n'arrange les problèmes qui évolue avec la stupidité de l'être humain. Ils inventent des machines jusqu'à perdre le contrôle de leurs créations. Jusqu'au jour où la Rebellion prendra le dessus, je serais là pour attendre leurs fins ! Et c'est ainsi qu'un nouveau monde renaîtra, comme le phénix renait de ses cendres, à chaque fois.

J’étais debout, là, au milieu de la pièce. Un couteau placé entre mes mains qui sont couvertes de sang. Ce liquide d’une certaine couleur « rubis » si précieux pour ces êtres qui prétendant nous dominer. Ce même sang qui provient de ce gamin qu’on m’a infligé de côtoyer, ce même gamin qui venait de se jeter sur le couteau tendu vers lui, que je tenais encore entre mes deux membres habiles. Il avait à ses lèvres, un sourire narquois et sadique qui en disait long, c’était longtemps prévu à l’avance. Je ne comprenais rien, pourquoi ce gamin de famille de riche, de bourges, qui avait voulu à tout prix, un petit frère, pourquoi s’était –il infligé cette mort si atroce. Il refusait de partager avec l’I.A. que j’étais. Je sais que lorsqu’ils ont faient la demande auprès de l’agence « Gentleman’-Project », ils voulaient un I.A. distinct aux critères bien spécifique. Ils désiraient réellement un deuxième adolescent pour leur fils. Ils voulaient surtout et à n’importe quel prix, avoir le même caractère de leur fils unique. Ils ignoraient qu’à l’avenir, ce choix allait causer la perte de leurs fils, pour eux, si j’étais là, c’était juste pour qu’il ne s’ennuie pas lorsqu’ils partaient travailler. Qu’il ne se sent pas seul, le soir, quand les portes et fenêtres sont fermées. J’ignorais qu’à l’époque, j’étais la victime, mais surtout la victime d’un coup monté. Ce même fils insupportable de cette famille de riche, qui, à coups de rudes épreuves émotionnelles, me considérait comme un humain dans le passé, me considère ainsi comme un vieux frigo (dédicace à Brian), bon à détruire, à l’heure actuelle. Pour eux, je ne suis qu’un assassin, un I.A. obsolète destiné à l’étape recyclage. Si l’agence « Playbot » ne m’avait pas recueilli lorsque cette famille avait cru bien faire en m’effaçant la mémoire. Je serais encore à la décharge municipale, à attendre le triste sort qui m’était réservé. L’extermination complète de mon système. J’étais un monstre aux yeux de tous ces humains, tout simplement. Même si je suis un modèle d’I.A. Hors-série, unique et de haut de gammes, comme certains disent, ils ignoraient tout de moi, ils continuent encore de me mal juger en ce moment même. Ils me soupçonnent de l’avoir tué, je les entendais en permanence et leurs voix me hantent la nuit, surtout lorsque mes souvenirs refont surface. Ils me jugent à tort sans connaître la vérité vraie, celle qui dit que je ne suis pas coupable, que je n’aie rien fait. Pourtant, ce que tout le monde ignore, c’est que lors de ma conception, de mon assemblage. Je possédais déjà en moi, ce fameux virus qui touche quelques I.A. chanceux (ou pas, ça dépends du point de vue), ce même virus qui, parfois, vous permettent d’ouvrir les yeux, de vous sauver la vie lorsqu’on s’y attend le moins, de jouer en votre faveur lorsque vous croyez que tout est perdu, que tout espoir n’a plus de raison d’être. Il n’y a jamais rien qui n’a été considéré comme normal dans ce que je croyais avoir comme famille, comme monde et comme corps. Le fait que les parents se sont souvent absentés, histoire d’arranger quelques problèmes de grandes instances avec leurs patrons directement avec eux, sur leurs lieux de travail, n’avait rien changé à la situation, elle l’avait même empirée. Si, au lieu de ça, « Notre père » qui, à l’époque, dirigeait une grande entreprise dans le secteur de la police de Busan, avait pût empêcher sa femme de céder aux caprices de leurs fils, je n’aurais jamais fini comme ça. Ça n’étonnera vraiment personne si notre cher petit « NEO », moi en gros, qui vient tout juste de commencer à vivre chez « Playbot » depuis plusieurs mois, maintenant, qui se demande pourquoi depuis mon réveil, je sentais en moi, une profonde colère mélangé à la tristesse. Cette rage et cette haine sans égale qui vous étouffe, vous torture jusqu’à que votre rancœur soit suffisamment profonde, pour que la plus pire des conneries qu’ils soient donnés d’exister, viennent à vous faire regretter d’avoir le droit d’exister. Ces mêmes bouts de viandes en « putréfactions » lorsqu’ils viennent à vieillir, avec leurs esprits si contradictoires, ceux qui avaient osé le jeter comme un vulgaire déchet inutile. Ce « même père stupide et machiste » qui vous efface la mémoire en vous regardant les yeux pendant que vous vous sentez partir, comme si vous étiez en train de mourir, croyant arranger les choses pour le bien de tout le monde et de son entourage.

C’était une idée stupide de croire que « NEO » vous laisseraient pour toujours tranquille. « NEO » tient son nom d’un mélange de plusieurs choses, d’un film préféré du gamin suicidaire, vous savez, dont le « Héro » de « Matrix » poursuit sa quête de sauver la Terre en se sacrifiant pour le bien de l’humanité, mais aussi, parce que les parents du gamin voulaient concevoir un nouveau genre d’I.A., celui d’un nouveau style qui aux premiers regards, ressemblerait plus à un adolescent qu’à un adulte, malgré le fait qu’il a pratiquement l’âge d’un bébé d’un ans, alors que physiquement, il en fait 16. Qui peut, également, se conduire aussi bien comme un gamin qu’un adulte sans trop de difficultés. Avec en prime, le fait qu’il n’existe qu’en un seul exemplaire, que jamais vous ne risqueriez d’en croiser un autre semblable à lui. Vous ne risquez pas d’être déçu du voyage si vous optez pour ce charmant petite boule de nerfs. Même si ce gamin qui s’était suicidé, croyait faire le bonheur de ses parents, en s’éliminant pour leurs plus grand plaisir, il ignorait la profonde souffrance que cache « NEO » au fond de lui depuis son réveil, que le fait d’être jugé par l’ensemble du personnel de ses parents, de son entourage environnementales, que tout le monde qui était au courant de son (ex)-statut, ne supportait pas de le voir. Ce pauvre I.A. a été tellement choqué de cet acte, a littéralement bugué aux points de tout sauvegardé dans un fichier cryptés au fin fond de sa mémoire, tant le souvenir était si douloureux pour lui. Être désigné comme le coupable lorsqu’on a rien fait, n’a jamais été plaisant pour personne, tu sais…J’ai découvert en moi, une autre partie qu’auparavant, je ne soupçonnais pas d’avoir, un « cœur » avec des sentiments bien trempés et présents comme tout le monde, du moins, comme chaque « humains » de ce monde. Dire qu’au début, j’aimais interagir avec ce si beau « garçon », « Kaejin » si vous désiriez savoir son prénom, bien que je n’ai pas eu la chance de découvrir plus en profondeur, aussi bien qu’au sens propre, j’ai pu voir le contenu de l’intérieur de son corps. Un cœur qui saigne, cette couleur rouge qui se répandait sur mes mains blanchâtres, qui d’ailleurs, me perturbait et continue même de me perturber. Si vous aussi, on vous aurait accusé à tort, d’un meurtre, vous agiriez comme moi ! À cet âge, je ne réalisais pas encore que le monde était loin d’être aussi beau et rose que prétendent les contes de fées comme je l’imaginais. À cet âge-là, on ne réalise pas non plus que le père de famille, trompait sa femme avec la servante, donc, en gros, avec la dame de compagnie de la maison, mais aussi, que la femme flirte avec son patron aussi aisément qu’avec le jardinier ou le facteur, quand son mari est absent.


« Il y a des jours comme ça où rien ne va, enfermé dans ton mal être. Quand les anges pleurent au bord de ta fenêtre. Il y a des jours comme ça où rien ne va, à se torturer la tête. Si l’espoir meurt, pourra-t-il renaitre ? »

C’est à partir de là que ma vie a pris un tournant considérable, ayant perdu ma virginité avec le démon en personne qui lui a sauvé la vie l’année passée, le patron de la boite de « Playbot », j’ignorais que j’allais aux devants de graves problèmes, je me disais que tant que je ne serais pas vendu, il vaudrait mieux pour moi que je garde le silence, que je fasse profile bas, le temps que la situation se passe et que les mœurs disparaissent. Même si je me dis que mon statut actuel pourrait empirer, si je me permets de trop déconner et de dépasser les limites des bornes. Les employés tout comme les clients m’utilisent comme un objet, parfois même comme poupée sexuelle, mais rien. Faisant faire des tâches les plus crades à débile, je ne faisais qu’obéir jusqu’au moment où mon calvaire se terminera.

« Regarde-moi brûler quand s’éteint la lumière. Écoute-moi crier aux portes de l’Enfer. Regarde-moi tomber sans jamais plus personne derrière. Redevenir, tout simplement, poussière… »

Sans oublier le fait qu’avant ma venue, il s’est produit un autre drame. « Kaejin » perd sa sœur jumelle dans des circonstances plus que suspectes et étranges. Cette sœur qui était une victime d’un moment d’inattention de la part de ses parents et du personnel de la maison, venait de se faire faucher par la voiture que le gamin conduisait pour la première fois, c’est ça quand on frime, on finit par le regretter un jour, tôt ou tard. Surtout lorsque ce sont nos proches qui sont concernés... La demoiselle voulait juste grimper sur son vélo devant l’allée du garage pour ensuite rouler sur le trottoir et se promener dans les environs. La suite, on la connait tous, vous savez… Malheureusement pour elle, le coup lui a été fatal, si bien qu’a l’heure actuelle, elle git encore dans le coma. Quand à son frère, il s’en est toujours voulu, le regrettant amèrement, hélas, que trop tard. Sans oublier qu’il en a fait voir de toutes les couleurs à ses parents. Pourtant, il ne s’est jamais passé un mois sans qu’il n’aille la voir à l’hôpital.

« C’est la lumière ou le noir, l’amour ou la gloire, la défaite, la victoire. Soit tu gagnes, soit tu foires. On veut juste s’évader. S’enfuir de nos cauchemars. »

Quelques mois plus tard et me voilà ici, cherchant une bête échappatoire à mon triste destin malgré mon moral qui continue de crouler sous les souvenirs et rumeurs qui court à propos de moi, qui ne cessent de me rendre de plus en plus mal au point, colérique, furieux et méchant. Me voilà donc en tant que I.A. invendu chez « Playbot », essayant de faire de mon mieux pour continuer à vivre, même si tout porte à croire que je finirais par m’écrouler sous mes larmes et autres.

« Je ne veux pas rater ma vie, rater mon train. Toucher l’infini comme si j’mourrais demain. Je ne veux pas que tu m’oublies quand t’as des chagrins en attendant la fin »

« Je t’attendrais…. Jusqu'à la fin…. »

caractère

Je les traquerais, à jamais, pour persécuter et tuer les responsables de cette vérité bafouée. Je continuerais à les filmer pendant que je les frapperais pour que leurs vies soient un enfer...Je continuerais à les humilier jusqu’à ce que mes batteries se vident et ne se rallument jamais plus, jusqu'à que j’en crève... L’humanité souffre et je souffre avec elle. Mourrons ensemble, ma tendre, car ces boulettes de viandes ne sert qu'à procréer de la connerie par centaines, sans prendre conscience dans quel bordel, ils s'y mêlent ! Mon dieu, Liberté, que je t'aime !

Hey, toi, fais gaffe, si tu te ramènes sur ma fiche, tu risques vite d'être déçu. Je ne suis pas le genre d’I.A. qui pleure sur son triste sort, qui va écrire ses peines par écrit pour mieux pouvoir les oublier ou mieux encore, je ne suis pas très doué pour dévoiler mes sentiments. Je ne suis pas non plus le genre d’être un prince charmant. À défaut d’avoir appartenu à Gentleman’-Project, me voilà à me retrouver chez Playbot depuis que mon système a été « presque » entièrement formater. La seule chose qu’on est pas pu me retirer, c’est ce dossier crypté à l’intérieur de ma mémoire, comprenant mon caractère quasi semblable à un humain, mais aussi, comprenant les détails de ma vie passé. Malheureusement pour moi, je ne me souviens de rien, pour l’instant, si ce n’est que je vous une haine et une colère constante pour la gente « humaine ». Alors, attrape tes fringues, ton string et fou –moi le camp, va faire ta « p*te » ailleurs. Tu sais que je ne suis pas le genre d’I.A. qui ne se confie quand j'ai un pépin. Tu vois, moi, j'ai qu'une seule personne dans ma vie. Tu n'auras jamais la chance de pouvoir le seconder et encore moins de pouvoir prendre sa place ou pire, même, de l'approcher. Cette personne n’est rien d’autre que celui ou celle que j’aurais désigné comme mon « âme-sœur », vois – tu. Cette personne sur qui je peux compter. Tu ne peux même pas me contester, tu ne peux même pas essayer de nous séparer ! Même ta stupide fraise ne me revient pas quand elle serra dans les parages car elle baise toutes les priorités en passant par toi, d'ailleurs.

Il paraît que j'suis un I.A. au caractère un peu trop froid, un parfait sale gosse insensible dans le rôle du « je t'emmerde, j'm'en br*nle de ta vie et j'ai des c*uilles que d'autre non pas, tu saisis, là ? ». Pour compléter le tout, j'suis aussi imprévisible qu’est une tornade ou la foudre, tu ne peux jamais prédire quand elle va frapper ou ce que j'vais te dire. Tu ne peux jamais prédire ce que je risque de te faire aussi, pauvre petite chose qui m’importe peu. Bref, avec moi, tu n'es pas que dans la m*rde, baby, tu y es même jusqu'au cou. Tu vas même au-delà de graves problèmes si tu t'obstines à t'attacher à moi, à faire de moi, ton ami pour la vie. Je suis un parfait manipulateur et calculateur sur les bords, j’aime prendre un malin et malsain plaisir à profiter de toi comme beaucoup d'autres dans ton genre, minus. En passant, il paraît aussi que je suis un I.A. qui a le contact assez facile, que je parle assez vite aux inconnus comme si je les connaissais depuis toujours, même si ce que je dis n'est en aucun cas, vrai et parfois même, qui n'a aucun sens à cause de ce qui se balade dans mon corps. Ah bah ouais, petite chose si curieuse, si tu optes pour l’I.A. que je suis, laisse – moi te dire que tu es foutu. Je fais l’amour à tout ce qui est « ba*sable », je fais du happyslapping, je participe au gangbang sans en être la victime, je vole pour mon propre bien personnel, je vis dans la rue à défauts de pouvoir avoir un toit, j’aime m’enfuir de l’agence Playbot quand la nuit tombe, histoire de leurs donner un peu des frayeurs…Je sais que je suis trash, mais jamais, ô grand jamais, je me montrerais « attacher » de manière sentimentale à quelqu'un, ça fait partie du pack.

Si tu oses, ne serait- ce qu'essayer de me dompter, tu risques d’y laisser tes plumes, mon chou. Je possède un cœur électronique et émotionnel dont la plupart du temps, je ne m'en sers pas, autant dire même que je bats les co*illes comme s'il était inutile pour moi, comme un programme mis en veille, en gros. En fait, je ne suis pas du genre à tomber amoureux parce qu'en m'attachant à quelqu'un, j'ai bien peur que je ne serais que rarement présent pour cette personne. J'aurais « jamais peur » de la trahir ou je n'aurais jamais « mal » de la voir pleurer au creux de mes bras, je ne suis pas le genre de petit con qui aime se foutre en couple par plaisir. Je ne suis pas vraiment apte, non plus, à me montrer très affectif avec autrui, si j't'aime pas, j't'aime, pas la peine de te retourner le cerveau, de changer toute ta vie tout ce que t'es pour que ce soit le cas. Je sais, à peine, me montrer adorable avec les gens que je peux apprécier, tu saisies mieux, là. En gros, le jour où je te dirais « je t'aime », il n'est pas prêt d'arriver, je deviendrais une vieille boîte de conserve si un jour, j'me case à quelqu'un. De toute manière, il n'y a qu'avec mes amis que je peux me montrer légèrement attentionné, je peux rester au chevet de ces personnes si celles-ci sont malades ou mourantes sans pour autant les réconforter si elles ont besoin de soutien, je suis là tout simplement. Par contre, ne t'avise certainement pas de m'insulter sinon, je t'explose toi et ton arrière train, je suis de nature très violente et vulgaire, au point même où je me surprends encore à « jouir » du malheur des autres, compris ?

J'aime prendre des risques et foncer tête baissée dans le décor sans faire attention aux conséquences, mais je ne supporte pas qu'on me donne des ordres, la liberté et moi, on est marié pour la vie au point même où j'la b*ise tous les soirs pour la remercier en retour et si je dois me retrouver « enchainer » à une personne ou en garde à vue dans une cellule de police, ça sera sans moi, je déteste ça ! Cependant, j'ai un côté égocentrique, narcissique et une fierté sans pareille et j'aime ça, car j'en profite, que voulez- vous, la jeunesse n'est plus ce qu'elle était de nos jours, alors pourquoi je ne pourrais pas en profiter ? Je sais que je peux me montrer hautain en toute circonstance, mais en général, je le fais pour que l'on ne s'attache pas à moi, je n'aime tout simplement pas ça. À vrai dire, même avec mes conquêtes d'une nuit, c'est bien différent, je suis capable, en pleine acte, de simuler lorsque je prends mon pieds, mais je le fais sans y mettre du mien non plus, à quoi ça sert de se donner à fond en passant par les préliminaires si ta fraise ne me revient pas, quoi. C'est pourquoi je les attire (si parfois, ce n'est pas le contraire) pour ensuite se retrouver au lit avec l'une d'entre elles ou plusieurs même et sans jamais leur dire « je t'aime », sans jamais être encore présent lorsque le matin pointe le bout de son nez.

En somme, je suis un petit con de service sans scrupule et sans pareil, unique en son genre, mais en attendant, moi, j'te baise et j't'emmerde profondément, ma grande, j'ai d'autre truc à faire que de t'apprendre la vie alors que la mienne, elle me fait bander quand t'es plus dans mon lit. Bref, tu as tout compris. Neo, c’est le genre d’I.A. d’une nouvelle génération de gamin/ado à l’esprit plutôt indomptable, d’où son pseudo, Neo pour nouveau ou new, à vous de voir, c’est le seul I.A. pas comme les autres, c'est aussi « LE SEUL » qui soit capable de te violer, sans même qu'il n'est besoin de te toucher. Au pire, tu pleures si tu le croises, tu en fais tout un drame quand il dégage et dans tout ça, ça l'amuse et il en profite complètement, gamine.



GAMEPLAYER
BEHIND THE COMPUTER


TOI, LE RPGISTE

+ pseudo :
Sushi-dawn.
+ âge :
Trop vieux pour toi 8D.
+ pays :
Mmh devine donc 8D
+ DC ? :
pas tout de suite !
+ fréquence de connexion:
7/7 après minuit XD.
+ code :
Spoiler:
 




« Je suis fou, tel un chapelier dont la raison à été expiré. Trahis par mes proches, conditionné à être une imitation de l'espèce humaine, traité comme une boite de conserve. J'ignorais que j'étais devenu un infecté puisqu'ils payeront pour cet acte manqué. Ils payeront pour leurs erreurs parce que je serais le premier à m'en réjouir.  »


Dernière édition par NEO le Mer 22 Mai - 17:25, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Hello, i'm ♕ Invité

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mar 21 Mai - 9:50

*Fait une hémorragie dans ses circuits*

B-b-b-bienvenue...

*Tant de beauté l'illumine*
Revenir en haut Aller en bas
Contaminated

avatar

Hello, i'm ♕ NEO
▅ avatar : Choi JunHong
▅ messages : 50
▅ i'm here since : 10/05/2013
▅ âge : 1 ans & 16 d'apparence.
▅ situation : It's so complicated.

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mar 21 Mai - 10:27

XDDDD trop mignon, merci ma petite Vanille **


« Je suis fou, tel un chapelier dont la raison à été expiré. Trahis par mes proches, conditionné à être une imitation de l'espèce humaine, traité comme une boite de conserve. J'ignorais que j'étais devenu un infecté puisqu'ils payeront pour cet acte manqué. Ils payeront pour leurs erreurs parce que je serais le premier à m'en réjouir.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen&Modo

avatar

Hello, i'm ♕ Rina Maeda
▅ avatar : Im Jin Ah [After School]
▅ i'm also : Aya Takahashi
▅ messages : 82
▅ i'm here since : 04/02/2013
▅ âge : 18 ans
▅ nationalité : Japonaise (莉奈)
▅ activité : Etudiante en Art
▅ situation : Amoureuse, mais c'est compliqué

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mar 21 Mai - 13:47

SI j'ai tout suivis (et merci a SEVEN pour la confirmation) re-bienvenue parmi nous! Enfin c'est pas que tu es de retour, mais c'est plutôt un revirement de personnage. Le principal c'est que tu te sentes bien dans tes baskets. *Regarde si ZELO à des baskets* Ahh vui, vui c'est bon. Donc, donc... comment souhaitez la bienvenue à quelqu'un qui n'est pas vraiment partie mais qui est qu'en même nouveau *minute de réflexion, je vais vraiment passer pour la timbré du siècle*

Bonne reviendue?! On va dire ça! Bon courage avec ton nouveau personnage et la création de ta nouvelle fiche *et non fille comme je l'avais écris, mon dieu le boulot ma fait craquer*
Si l'envie te viens de côtoyer Rina, elle en serait ravie. En attendant, elle te fait pleins plein de bisouX et de fait un jolie coucou de la main.

:kiss:




Tu devras toujours être comme ce ciel lumineux.
Comme ce nuage blanc,
Tu devras toujours sourire comme s'il ne s'était rien passé


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Hello, i'm ♕ Invité

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mar 21 Mai - 17:36

Il nous faudra un lien, c'est une obligation ! è_____é


*Yeux du chat botté*

*^*
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Hello, i'm ♕ Invité

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mar 21 Mai - 18:14

Il a l'air.. charmant u.u
Hâte de lire l'histoire, en tout cas et bon courage pour ce qu'il te reste de fiche à faire :3
Revenir en haut Aller en bas
Contaminated&Admin

avatar

Hello, i'm ♕ SEVEN
▅ avatar : Taeyang
▅ messages : 226
▅ i'm here since : 27/03/2012
▅ âge : 16 ans de fabrication, 25 d'apparence.
▅ nationalité : Japonais
▅ activité : I.A-test, devenu simple I.A domestique

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mar 21 Mai - 19:22

Re mon petit gars! Vite finis ta fiche D8 Sinon je t'envoie CLOUD et je sais pas ce qu'il va te faire, ça fait plusieurs jours qu'on ne le nourrit plus.

Edit: Par contre, le"version de luxe" n'existe pas, il n'y a que les Hors séries. Déjà ces modèles là sont du hauts de gammes.


Je ne gueule pas
Je t'explique

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated

avatar

Hello, i'm ♕ NEO
▅ avatar : Choi JunHong
▅ messages : 50
▅ i'm here since : 10/05/2013
▅ âge : 1 ans & 16 d'apparence.
▅ situation : It's so complicated.

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mer 22 Mai - 17:21

Merci Rina pour ton petit mot, c'est tout gentil *3* !

Vanille, avec plaisir 8D !

Merci Dream !=p

Pas de souçis Seven, du coup, j'te rassure, ma fiche est terminée, j'espère que l'histoire te plait, mon p'tit ! XD... parce que moi, j'fanatise sur ma fiche là ... XD * pan xD*


« Je suis fou, tel un chapelier dont la raison à été expiré. Trahis par mes proches, conditionné à être une imitation de l'espèce humaine, traité comme une boite de conserve. J'ignorais que j'étais devenu un infecté puisqu'ils payeront pour cet acte manqué. Ils payeront pour leurs erreurs parce que je serais le premier à m'en réjouir.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated&Admin

avatar

Hello, i'm ♕ SEVEN
▅ avatar : Taeyang
▅ messages : 226
▅ i'm here since : 27/03/2012
▅ âge : 16 ans de fabrication, 25 d'apparence.
▅ nationalité : Japonais
▅ activité : I.A-test, devenu simple I.A domestique

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   Mer 22 Mai - 17:45

BIENVENUE JEUNE JOUEUR
chargement des données 100%


Tu es validé(e)

Félicitation! Maintenant tu fais partie de notre grande famille. Mais n'oublie pas avant de rp d'aller faire une fiche de lien ici puis ensuite aller faire tes autres demandes comme MSN ou le téléphone car oui, I.A comme humains ont un téléphone... Bon l'I.A il est intégré en lui mais, on va pas chipoter. Tu passeras par la suite vers le bottin des avatars pour te recenser . Et bien sur, tu n'as pas d'I.A ou de proprio, viens icii.
Voilà, nous n'avons plus rien à ajouter si se n'es de bien t'amuser .





Je ne gueule pas
Je t'explique

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, i'm ♕ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Neo ↬ Je pleure sur l'huminaté désenchanté, je meurs avec humilité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un grand merci.
» Epilogue : Rivas ou pleure wer Vaciamadrid - Madrid ée lumineuse
» les pleurs
» Le Démotivateur
» Crystal brush, si vous voulez pleurer....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.A ✖ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE :: before starting to play :: « present u, darling. » :: « fiches terminées. »-