...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Heo Naoya ★ when precious things go away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Heo Naoya ★ when precious things go away   Sam 25 Mai - 21:58

The identity card

HEO NAOYA
+ âge :
31 ans.
+ date & lieu de naissance :
14/09/1993 à Séoul.
+ situation :
Veuf, célibataire.
+ études/emploi :
Militaire.
+ groupe :
Keepers.

Biographie

Séoul – Septembre 1993 à Février 2006

Naoya vit le jour dans un hôpital de la Corée du Sud d’une mère japonaise et d’un père coréen. La jeune femme avait eu une grossesse compliquée et avait du rester alité pendant de longues semaines, mais le futur père n’avait pas fait grand-chose pour l’aider, n’ayant pas voulu d’un enfant. « Tu vois, je t’avais bien dit que tu n’aurais pas du le garder ! Même pas né et il nous créé déjà des ennuis… Comment est-ce que tu vas faire pour travailler maintenant ? » Il n’était bon que pour faire des réflexions et même n'avait-il pas été présent lors de l’accouchement. Il avait déclaré qu’il avait beaucoup de boulot… mensonge, évidemment. Ce fut la jeune maman qui donna son nom à Naoya, en l’honneur de son grand-père qui était décédé à peine une semaine auparavant.

Dès lors que le petit garçon arriva dans la demeure familiale, son père ne lui porta que très peu d'attention, se contentant simplement de le regarder une fois de temps à autre et de déclarer à sa femme qu'il lui ressemblait bien trop, ce qui ne lui plaisait absolument pas. Naoya avait les yeux de son père ainsi que son nez et ses cheveux sombres. Enfant, il était plutôt potelé, avec de bonnes joues rebondies et adorables, comme le disait les amies de sa maman. Il grandit donc dans l'absence quasi-totale de figure paternelle à laquelle se raccrocher, et Dieu seul sait combien un petit garçon a besoin d'un papa. Il n'en fut toutefois pas malheureux dans les premières années de sa vie, mais quand il entra à l’école, il devint envieux des autres enfants de son âge. Pour quelle raison ? Leur père venait les récupérer après l’école et des camarades de sa classe racontaient tout ce qu’ils faisaient avec leur père. Jouer au ballon, construire des cabanes, faire des origamis… Et quand on lui demandait à lui ce à quoi il s’amusait avec son parent, il se sentait extrêmement mal à l’aise et répondait un timide « rien, il a beaucoup de travail »… Ce qui était vrai, dans le fond, son père était militaire dans l’armée, mais il y avait bien des soirs où il était à la demeure familiale et aurait pu venir récupérer et passer du temps avec son fils.

Néanmoins, à l’exception de sa relation difficile avec son père, Naoya eut une enfance et un début d’adolescence plutôt calme. Il travaillait assez bien à l’école, même s’il rêvassait parfois et adorait faire le pitre pour amuser la galerie. Il avait plusieurs amis, s’entendait globalement bien avec les autres élèves et les professeurs semblaient satisfaits de lui. Rien n’était donc à redire dans l’éducation que lui avait donnée sa mère. Bien sûr, les événements n’auraient jamais pu se poursuivre ainsi, sans aucun souci. Un soir, le père de Naoya rentra de l’une de ses éprouvantes missions à l’étranger, et il annonça la mauvaise nouvelle : une mutation au Japon. Le garçon fut tout de suite réticent et ne manqua pas de le dire à ses parents, mais il n’avait pas un réel autre choix que de les suivre dans ce nouveau pays dont il portait pourtant les origines.


Kyoto – Février 2006 à Avril 2014

Étant bilingue depuis son plus jeune âge, Naoya n’eut aucun problème en ce qui concernait la langue, mais il eut davantage d’ennuis pour tout le reste. Il n’avait pas voulu quitter le pays qui l’avait vu naître, car toute sa vie était là-bas. Ses amis lui manquaient surtout et même en suppliant à genoux ses parents de le laisser en pensionnat en Corée afin qu’il puisse poursuivre ses études, ils n’acceptèrent pas et Naoya suivit avec pour conseil de ne pas l’ouvrir davantage.

La petite famille s’installa dans une maison humble dans un quartier plutôt paisible. Les transports en commun ne passaient pas bien loin de là, et il y avait des proximités avec à peu près tout. Les cartons se déballèrent donc au fur et à mesure des semaines et cette nouvelle vie redémarra progressivement. Sa mère retrouva rapidement du travail dans une crèche du centre ville tandis que son père repartit en mission pour l’armée. Quant à l’adolescent, il fut immédiatement réinscrit dans une école pour qu’il termine son année… qu’il redoubla, car il séchait très souvent les cours. Il n’aimait pas cette nouvelle vie, ne s’y faisait pas du tout, et il ne manquait pas de le faire savoir à tous ceux qui l’entouraient.

Bagarreur, il trouva refuge dans une certaine forme de violence pour calmer ses nerfs à vif. Il se mit aussi à fumer durant cette période (et pas toujours que des cigarettes), à répondre à ses parents et à s’habiller dans le style gothique. Il n’était pas spécialement méchant, mais il n’en faisait qu’à sa tête, cependant, et fort heureusement, cela ne lui dura guère trop longtemps. Un peu moins d’un an plus tard, il avait compris que pour se bâtir un avenir il devait cesser ses enfantillages. (Il se rendit surtout compte que ses amis coréens n’en avaient plus rien à faire de lui et qu’il se faisait du mal tout seul et pour rien.) Néanmoins, il n’y eut pas que cette prise de conscience qui le fit changer de comportement.

En effet, sa mère était de plus en plus mal, et elle tomba malade lorsque le garçon avait seize ans, mais personne ne savait ce qu’elle couvait. Les médecins déclaraient que cela était du à un surmenage parce qu’elle travaillait trop, mais Naoya n’était pas du même avis quand il voyait sa mère très pâle, avec des montées de fièvre dont on ignorait la cause et ce regard dans le vide qu’elle possédait. Son père, quasiment jamais là à cause de ses diverses missions dans l’armée, le garçon fut donc contraint de s’occuper d’elle et de faire la plupart des choses dans la maison. Il tentait de prendre soin d’elle tout en travaillant ses cours, mais ce n’était pas tous les jours facile. Il en voulait énormément à son père de ne pas être là, car il était déjà trop âgé pour continuer à être dans l’armée. Il fallait qu’il prenne sa retraite, mais il ne semblait pas décider à lâcher prise. Pour Naoya, cet homme n’était qu’un lâche et il développa petit à petit une haine sans égale envers lui. Il n’avait jamais été présent pour lui, et le peu de fois où il avait été là cela avait été pour le descendre plus bas que terre, et il reproduisait le même schéma avec sa femme. Il le détestait, ni plus ni moins.

Pendant plus de trois ans, la vie fut relativement compliquée pour le jeune homme. Sa mère ne guérissait pas et s’affaiblissait de jours en jours, mais il était devenu difficile de vivre uniquement avec la paye de son père. Naoya devait donc se trouver un emploi à temps partiel, après ses heures de cours et concilier les deux du mieux qu’il le pouvait. Il ne s’en plaignait pas, au contraire, il donnait tout ce qu’il avait pour gagner de l’argent afin de payer les frais d’hospitalisation réguliers de sa mère, et étudiait avec acharnement, car il avait pour but de devenir médecin. Si aucun de ces derniers ne trouvaient la maladie de sa mère, alors lui le ferait.

Ce fut l’année où il obtint son diplôme de lycée que les choses se gâtèrent. Sa mère était hospitalisée depuis plus de quatre mois, sa santé se dégrada rapidement et, peu de temps après, Naoya apprit son décès. Le choc fut dur à encaisser et la relation avec son père explosa complètement. Pour lui, il n’avait jamais été présent et ce fut ses quatre vérités qu’il se prit en plein visage. Cependant, Naoya fut aussi touché par les mots de son géniteur : « Je savais que ta mère n’aurait jamais du te garder lorsqu’elle est tombée enceinte. Je ne t’ai jamais voulu mon pauvre garçon. » Des mots qu’il n’oubliera jamais.

Un an supplémentaire s’écoula avant qu’il ne soit majeur. Pendant ce temps, il se prit d’amour pour une vieille guitare qui sonnait étrangement bien malgré le fait qu’elle se trouvait dans une benne à ordures. La musique le passionna plusieurs mois, l’aidant à faire son deuil et à se relever des mots terribles proliférés par cet homme qu’il avait du appeler « papa ». Il n’y eut pas que cela, mais aussi des fêtes à tout va, des conquêtes féminines et masculines à tout va et le retour à la violence. Se battre faisait parti de son quotidien pour échapper un peu à ses pensées qui l’assaillaient horriblement. Mais comme toujours, il y avait une partie en lui plus réservée, plus sérieuse, et ce fut grâce à cela qu’il continua de travailler de temps en temps et qu’il dénicha une université de médecine sur Tokyo pour l’année 2014.


Tokyo – Avril 2014 à aujourd’hui

Conservant son caractère bien trempé, Naoya intégra donc la faculté de médecine l’année qui suivit. Il avait réussi à se dégoter un petit studio non loin du centre-ville grâce à son argent mis de côté ainsi que grâce à la vente de la maison familiale. Son père avait décidé de se retirer à la campagne et il n’avait pas besoin d’une maison très grande pour lui tout seul. Installé seul, il voyait la vie différemment et se sentait beaucoup plus libre même s’il fallait qu’il sorte moins pour se consacrer à ses études. Il savait qu’il en avait pour sept longues années, et redoubler ne faisait absolument pas partie de ses plans.

Et ce fut à ce même moment qu’il entendit parler de ces robots bien pratique : les « I.A. ». Lui ne s’y intéressa pas particulièrement, car il ne comptait pas en acheter un, mais tout autour de lui, tous ses nouveaux amis, semblaient assez fascinés par ce phénomène. Peu à peu, ils s’en achetèrent tous et s’extasièrent devant des heures durant. Pour le jeune homme, ce n’était que jeter de l’argent par les fenêtres, car il ne voyait pas l’intérêt de ces machines. Il n’était pas contre, mais il n’était pas en leur faveur non plus. Complètement indifférent à ce phénomène de mode, lui poursuivit ses études sans se soucier de ce qui pourrait se produire par la suite.

Mais dans tout ça, où en était-il au niveau sentimental ? Naoya eut quelques relations qui ne durèrent guère longtemps, garçons comme filles, mais il ne dénicha pas la perle rare avant ses vingt-six ans. Alors en stage chez un médecin pour l’assister, durant deux semaines, la charmante secrétaire et lui tissèrent un lien plutôt étrange. Ils se chamaillaient gentiment sans cesse, s’adressaient des sourires et des regards en coin, sortaient boire un verre de temps en temps ensemble ; et tout cela se passa très vite. Pour le jeune homme, c’était la première fois qu’il tombait vraiment amoureux de quelqu’un et il n’attendit pas plus d’une semaine après la fin de son stage pour lui avouer ses sentiments. A son plus grand bonheur, ils étaient réciproques, et débuta alors une histoire d’amour comme il n’en vivra plus jamais aucune.

Ils passaient tout leur temps libre ensemble, étaient très amoureux, et envisageaient des projets d’avenir sérieux ensemble. Ils emménagèrent tous les deux au bout de huit mois de relation dans un appartement se situant dans les alentours de la capitale et ils commencèrent peu à peu à parler de mariage et d’enfants. La seule chose sur laquelle les deux jeunes gens ne s’entendaient pas, c’était sur ce robot qui vivait en permanence chez eux. En effet, la copine de Naoya possédait un de ces « I.A. » depuis quelques années. C’était un robot de la première génération répondant au prénom de Rose, et la jeune femme tenait beaucoup à elle. Le futur médecin avait accepté de la prendre avec eux, mais le courant ne passait pas réellement avec cette machine. Pour lui, Rose n’avait absolument rien d’humain, il ne pouvait pas s’attacher à elle, et il sentait que ce n’était rien de bon, sans se douter qu’il avait terriblement raison d’être si méfiant.

Malgré tout, les années s’écoulèrent et Naoya sortit de sa promotion lors de sa vingt-huitième année et débuta très vite son métier dans une clinique. Le garçon avait désormais de grandes responsabilités et il semblait s’être assagi. Il sortait un peu moins qu’avant et consacrait maintenant son temps libre à faire des recherches sur diverses maladies. L’année d’après, il demanda sa petite amie en mariage et ils se marièrent donc dans la foulée. Naoya était heureux de cette vie qu’il était parvenu à avoir même s’il y avait eu des hauts et des bas dans son passé. Il espérait sincèrement vivre en paix jusqu’à la fin de ses jours, avec sa femme qu’il aimait plus que tout. Cependant, 2022 arriva avec ses mauvaises nouvelles.

Les choses se gâtaient dans la mécanique et bientôt des robots aux intentions bien particulières sortirent de nulle part. Bien que le gouvernement tentât de cacher ces affaires en les étouffant, le jeune médecin était dubitatif concernant tout ça. Il eut une longue discussion avec sa femme, mais parvint finalement à lui faire entendre raison : garder Rose avec eux était plus une menace et un danger qu’autre chose. A tout moment elle pouvait s’emballer et devenir incontrôlable… C’était la peur de Naoya et ce fut pour cela qu’ils décidèrent de la revendre à l’entreprise qui l’avait fabriquée des années plus tôt. Soulagé, il croyait pouvoir profiter de tout ce qu’il avait gagné, et profiter également de cet heureux événement qui lui fut murmurer : « Je suis enceinte, Naoya… J’attends un bébé de toi ! » Il en avait pleuré de joie et il s’imaginait déjà en papa poule.

… « Pourquoi voulez-vous intégrer l’armée ?
- Ces robots sont dangereux, il ne faut pas qu’ils continuent de se promener dans la nature de cette manière.
- Des raisons personnelles ? »
Il demeura silencieux.
« … Signez ce papier. Bienvenue parmi nous, Monsieur Heo. »
Sa signature s’apposa rapidement et il rejoignit les forces de l’armée pour lutter contre ces machines destructrices et non bienfaitrices. Même si elles n’étaient pas vivantes, il leur vouait une haine sans pareille et il voulait se venger pour tout ce qu’elles lui avaient fait. Il avait désormais pour mission de chasser les I.A. contaminées et de les exterminer ; mais dans son cœur, tous les robots logeaient à la même enseigne, alors ils devaient tous disparaître de ce monde. Ce qui s’était passé ? Sa femme s’était fait agresser par l’une de ses choses inhumaines, et elle n’était plus en mesure de témoigner. Il se moquait de toutes les explications scientifiques qu’on pouvait lui donner, son cœur était gonflé de dégoût, de haine et de vengeance. Il demandait pardon à sa mère, pour ne pas poursuivre ses recherches sur la maladie qui l’avait touchée, car il se consacrait uniquement qu’à la vengeance. Sans pitié, il éliminera ces engins jusqu’au dernier.


+ Depuis qu'il a dix-huit ans, Naoya arbore de nombreux tatouages. Il en a plus de trente répartis sur son torse, son dos, ses bras, son ventre et sa jambe droite. Ce sont des tatouages qui ont une signification précise pour lui ; pour chaque événement important qu'il vit, il l'inscrit sur son corps. C'est un peu une manière de ne jamais oublier.

Caractère
La personnalité de Naoya a énormément changé au cours des dernières années. On ne peut pas dire qu’il est passé du tout au tout, car il conserve encore en lui des traits de caractère qu’il ne pourra jamais effacer, mais presque. Commençons donc d’abord par ceux-là pour poursuivre avec le changement.

Ce que l’on remarque immédiatement chez Naoya, c’est sa politesse et son respect. En effet, ce sont des valeurs que sa mère lui a toujours inculquées durant son enfance et sur lesquelles il met un poing d’honneur. Aussi bagarreur qu’il puisse l’être, il n’en demeure pas moins respectueux envers les autres – un respect qu’il a finalement un peu changé à sa sauce. Les humains ? Ils les traitent avec respect oui. Les robots ? Ce n’est même pas la peine d’évoquer ce mot. S’ajoute à cela son côté souriant. Pour lui, c’est toujours plus intéressant de s’adresser à une personne qui a le sourire plutôt qu’à une qui tire une tête de six pieds de long. Il est également patient et ambitieux. Si quelque chose lui tient à cœur, mais qu’il ne peut pas l’obtenir tout de suite pour une raison X ou Y, il saura attendre jusque là en faisant tout son possible pour l’avoir. Ce sont deux très grandes qualités qui lui servent désormais dans l’armée.

Naoya a aussi une âme artistique plutôt développée. Il est doué de ses doigts, notamment pour jouer de la guitare. Il est rêveur et il lui arrive parfois de se poser quelque part et d’écrire des histoires ou de composer des chansons. A côté de cela, il lui arrive d’être égocentrique. Il s’aime vraiment et il lui arrive se faire des compliments, mais cela reste occasionnel et n’est pas trop agaçant.

Naoya n’est pas forcément très sérieux. Il aime sortir pour boire, fumer, faire la fête et draguer filles et garçons qui lui tapent dans l’œil. Durant son adolescence, on lui a souvent reproché son côté je m’en foutiste et légèrement rebelle, car il ne souhaitait pas entrer dans le moule de la société comme peuvent en témoigner ses très nombreux tatouages. Ces derniers sont toute sa vie. En effet, à chaque événement important qu’il lui arrive, il se doit de l’inscrire sur son corps, pour ne jamais oublier. Et ne jamais oublier, ça, il sait très bien le faire…

Le mot « bagarreur » évoqué plus tôt n’est donc pas là par hasard. Le jeune homme a toujours bien apprécié se battre. Il ne gagne pas forcément à tous les coups, mais sait parfaitement se défendre grâce à son côté sportif ; il pratique le kick-boxing, fait du jogging et parfois de la danse.

Dû aux événements, Naoya aime maintenant de plus en plus se battre. Il a également développé une part de sadisme et s’en prendre aux autres n’est plus un problème pour lui. Il est sans pitié et n’hésite pas une seule seconde pour détruire l’un de ces robots contaminés (et si on ne l’arrêtait pas, il s’en prendrait également à tous les autres). Son cœur est rempli de haine et ce qu’il attend, c’est de se venger. S’il s’est engagé dans l’armée en tant que militaire, c’est pour exterminer tout ces robots qui le dégoûtent. Sadique, bagarreur, violent et insensible, voilà la nouvelle nature que Naoya laisse entrevoir dans son métier.

Enfin, pour terminer sur une pointe de douceur, dans ses relations amoureuses, on peut le retrouver de temps en temps romantique, et il est du genre à toujours réussir à faire un petit geste ; offrir un bouquet de fleurs, du parfum, un dîner en tête à tête ; pour faire plaisir à son ou sa partenaire. En revanche, il a une fâcheuse tendance à se montrer jaloux si quelqu’un tourne autour de la personne qu’il aime alors qu’il se trouve juste à côté. Sinon, il n’est pas spécialement affectueux, mais il peut se montrer câlin et taquin de temps à autre.

Game Player



+ pseudo :
Shina.
+ âge :
18 ans.
+ pays :
France.
+ DC ? :
/.
+ fréquence de connexion:
3-4/7.
+ code :
Spoiler:
 



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »


Dernière édition par Naoya Heo le Mer 10 Juil - 13:31, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen

avatar

Hello, i'm ♕ Brian O'Connel
▅ avatar : GD
▅ messages : 143
▅ i'm here since : 17/01/2013
▅ âge : 21 ans
▅ situation : Amoureux d'un peu tout le monde ? (a)

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Sam 25 Mai - 22:29

OMFG ! Dieu est parmi nous !

Je m'en fou il nous faut un lien.. ee

Bref bienvenue ! Que la force sois avec toi, fighting pour ta fiche !

Ah et.. Je t'aime fort. ;-;


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated&Admin

avatar

Hello, i'm ♕ SEVEN
▅ avatar : Taeyang
▅ messages : 226
▅ i'm here since : 27/03/2012
▅ âge : 16 ans de fabrication, 25 d'apparence.
▅ nationalité : Japonais
▅ activité : I.A-test, devenu simple I.A domestique

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Sam 25 Mai - 22:37

Bienvenue! Bonne chance pour ta fiche! Si tu a besoin d'aide le staff est là pour toi!

Un petit nippon parmi nous ça fais plaisir! Si je te croise sur la CB je vais t'arracher pour pas que tu te sauves. Ah mais non je vais le faire tout de suite! *prend des chaînes et t'attache a une chaise* pas le droit de partir!


Tu as un petit souci avec le code. Il en manque un bout.


Je ne gueule pas
Je t'explique

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Hello, i'm ♕ Invité

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Sam 25 Mai - 22:40

Saperlipopette !

Bienvenue parmi nous ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Sam 25 Mai - 23:31

Brian : Dieu ? Voilà quelqu'un avec qui je vais bien m'entendre je crois, héhé ♥. Le lien c'est quand tu veux !

Seven : M'attacher pour ne pas que je m'en aille... ? Retire immédiatement tes chaînes, je ne compte pas me sauver de si tôt !
Et désolée pour le code, j'en avais mangé un bout... D:

Vanille : Saperlipopette !

Merci à tous les trois pour votre accueil, ça fait plaisir ! ^o^.



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated

avatar

Hello, i'm ♕ NEO
▅ avatar : Choi JunHong
▅ messages : 50
▅ i'm here since : 10/05/2013
▅ âge : 1 ans & 16 d'apparence.
▅ situation : It's so complicated.

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Dim 26 Mai - 8:00

Whuut, Naoya .... ça me dit quelque chose XD. Katharsis ou IAAS... je sais plus XD ! Si c'est Katharsis, je jouais GD, si c'est IAAS, c'était Joker aka JunHyung. Sinon, ça fait plaisir de te revoir 8D ! Et Sois le bienvenue parmis nous \o/ ! Je réserve d'avance un lien avec toi, Mister 8D ! Parce que, Miyavi, quoi ! 8D


« Je suis fou, tel un chapelier dont la raison à été expiré. Trahis par mes proches, conditionné à être une imitation de l'espèce humaine, traité comme une boite de conserve. J'ignorais que j'étais devenu un infecté puisqu'ils payeront pour cet acte manqué. Ils payeront pour leurs erreurs parce que je serais le premier à m'en réjouir.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen&Modo

avatar

Hello, i'm ♕ Rina Maeda
▅ avatar : Im Jin Ah [After School]
▅ i'm also : Aya Takahashi
▅ messages : 82
▅ i'm here since : 04/02/2013
▅ âge : 18 ans
▅ nationalité : Japonaise (莉奈)
▅ activité : Etudiante en Art
▅ situation : Amoureuse, mais c'est compliqué

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Dim 26 Mai - 8:38

Kiiiiaaaaaa Rina sautille de joie (Aya aussi par la même occasion) toute heureuse d'avoir un nouveau membre. Sors les banderoles de bienvenue et les agite pour le nouveau (sa commence à être une habitude, je vais devoir changer mes accueilles. Bref, bref, bref...

Bienvenue parmi nous joli jeune homme. Je suis heureuse de conter un nouveau membre parmi nous. En plus un Keeper, futur collègue de ma chère Aya adorée. Comme te la dit SEVEN, n'hésite pas à nous envoyer des mp si tu as une question ou un doute, on est toujours là pour t'aider.

Hâte de découvrir un peu plus ta fiche, je lirai le tout une fois bouclé (oui SEVEN je te l'ai promis). Donc bonne chance pour la suite. A très vite sur la CB ou le forum. Pleins pleins de bisou de bienvenue.

Edit: Comment as tu connus le forum? J'espère que tu réservera un lien pour Aya et éventuellement un lien pour Rina (celui ci faudra le cherché loin et sans doute dans le negatif puisque tu es Keeper... a cogiter)




Tu devras toujours être comme ce ciel lumineux.
Comme ce nuage blanc,
Tu devras toujours sourire comme s'il ne s'était rien passé


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Dim 26 Mai - 10:49

Neo : Katharsis m'sieur ! Où je suis d'ailleurs toujours. Je me souviens de toi avec GD... Enfin, je crois .x. ... Tu avais pris Ren au début, et tu as changé pour GD, c'est ça ? Quoiqu'il en soit, merci pour ton accueil et ce sera avec plaisir pour le lien ^o^ !

Rina : Quel accueil, ça fait plaisir ! Merci ! Et oui, un keeper. J'ai vu qu'il n'y en avait pas énormément, et j'ai une fâcheuse tendance à aimer que mes personnages soient dans des groupes où la majorité ne se trouve pas (et j'ai une histoire de vengeance en tête que j'aime exploiter, alors il ne peut se trouver que chez les keepers).
Où j'ai connu le forum... ? Par un top-site en votant pour un autre forum. Ca fait un petit moment que je vois I.A. sans faire le pas pour m'inscrire, mais ayant aujourd'hui très envie de jouer encore MIYAVI, me voilà ^o^ ! Pour les liens se sera avec plaisir, et j'aime les liens négatifs alors on trouvera sûrement quelque chose pour Rina et Naoya !



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen&Modo

avatar

Hello, i'm ♕ Rina Maeda
▅ avatar : Im Jin Ah [After School]
▅ i'm also : Aya Takahashi
▅ messages : 82
▅ i'm here since : 04/02/2013
▅ âge : 18 ans
▅ nationalité : Japonaise (莉奈)
▅ activité : Etudiante en Art
▅ situation : Amoureuse, mais c'est compliqué

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Dim 26 Mai - 14:44

Pour Aya j'ai aussi choisis la vangeance. J'ai une grande partie de mon histoire en tête mais la jolie modo doit surtout se motiver et se faire botter les fesses pour carburer ses histoires.




Tu devras toujours être comme ce ciel lumineux.
Comme ce nuage blanc,
Tu devras toujours sourire comme s'il ne s'était rien passé


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated&Modo

avatar

Hello, i'm ♕ CLOUD
▅ avatar : TOP [Big Bang]
▅ messages : 162
▅ i'm here since : 18/01/2013
▅ âge : 4 ans en service-Apparence 25 ans
▅ nationalité : Japonaise
▅ situation : Amoureux d'un courant d'air...

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Dim 26 Mai - 14:50

Un nouveau Keepers, enfin ! (Avec un avatar que j'apprécie beaucoup !)
Bienvenu à toi, je te souhaite un bon courage pour ta fiche.

L'un de mes personnages aura forcément un lien avec toi (Keisuke Endô)... Si tu le veux bien !
En espérant que tu te plaises parmi nous.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Dim 26 Mai - 17:47

Rina : C'est vrai que la partie de l'histoire c'est toujours la plus longue et la plus complexe. Bon courage à toi pour celles que tu as à faire o/.

Cloud : Merci beaucoup ! Et pour le lien, ce sera avec plaisir, bien entendu.



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Lun 27 Mai - 12:43

Désolée pour le double-post, mais c'est pour signaler que je viens de terminer ma fiche ! Concernant l'histoire, j'ai fait de mon mieux pour suivre la chronologie, j'espère que je ne me suis pas trompée .x. !



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated&Admin

avatar

Hello, i'm ♕ SEVEN
▅ avatar : Taeyang
▅ messages : 226
▅ i'm here since : 27/03/2012
▅ âge : 16 ans de fabrication, 25 d'apparence.
▅ nationalité : Japonais
▅ activité : I.A-test, devenu simple I.A domestique

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   Lun 27 Mai - 21:28

BIENVENUE JEUNE JOUEUR
chargement des données 100%


Tu es validé(e)

Félicitation! Maintenant tu fais partie de notre grande famille. Mais n'oublie pas avant de rp d'aller faire une fiche de lien ici puis ensuite aller faire tes autres demandes comme MSN ou le téléphone car oui, I.A comme humains ont un téléphone... Bon l'I.A il est intégré en lui mais, on va pas chipoter. Tu passeras par la suite vers le bottin des avatars pour te recenser . Et bien sur, tu n'as pas d'I.A ou de proprio, viens icii.
Voilà, nous n'avons plus rien à ajouter si se n'es de bien t'amuser .





Je ne gueule pas
Je t'explique

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, i'm ♕ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Heo Naoya ★ when precious things go away   

Revenir en haut Aller en bas
 

Heo Naoya ★ when precious things go away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rabbit says bizzare things -- is it possessed?
» All thing zombie
» « There are no such things as strangers (...) » feat. Raquel Marques
» I still remember all of the things you said to me | Parfaite
» Cute Things ~ With Blood - FIMO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.A ✖ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE :: before starting to play :: « present u, darling. » :: « fiches terminées. »-