...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A vendre ? [Naoya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
I.A

avatar

Hello, i'm ♕ Ambre
▅ avatar : Park Hyung Seok
▅ messages : 38
▅ i'm here since : 01/06/2013
▅ âge : 20 ans d'apparence et 5 ans en service

MessageSujet: A vendre ? [Naoya]   Lun 10 Juin - 11:13


♚ Premier jour ♚


C'est un moment dur dans la vie d'un I.A, resté sur place sans jamais fonctionner et être désactivé la plupart du temps. Ambre est resté presque deux semaines en réparations et maintenant qu'il est enfin mis à niveau il tient fièrement dans le magasin, la tête haute, les épaules droites et il déborde d'énergie positivement électriques. Ce n'est que son premier jour ici et malgré tout il s'inquiète : et si personne ne rentre dans cette boutique, et si personne ne le regarde ? Pourtant, on lui avait même brossé ses magnifiques cheveux et sa peau brillait encore plus que d'habitude, tout pour plaire à un futur acheteur. On lui avait dit comment il devait se tenir et il avait tout emmagasiner en hochant la tête. Son regard se baladait partout où il pouvait scannant et analysant chaque objet et recoin de la petite boutique. Par exemple il savait qu'un des néons allait bientôt lâcher faisant des bruits très désagréables au-dessus de lui et que la tapisserie des murs était bientôt en fin de vie... Son système pouvait également analyser qu'il faisait bientôt nuit dehors. Ambre avait un bon potentiel maintenant qu'il était refait, mais en réalité il n'avait plus confiance en son vieux système de cinq ans. Peut-être même que comparé aux magnifiques I.A présents à ses côtés il est trop vieux, trop maigre, pas assez performant. Il faut dire qu'Ambre n'avait pas eu beaucoup de chance dans sa vie d'I.A et sa seule propriétaire l'avait laissé au bout de deux mois même pas... il se souvient très nettement de ses amis qui venaient souvent la voir

"Ho ma chérie, ton I.A est si mignon..."

D'ailleurs sa voix trop aigu et exagérée déréglait son système. Et puis, Ambre se souvient surtout de cet homme... il était grand et le regardait avec un regard indéfinissable : un mélange de haine et de je ne sait quoi qui le rendait inquiétant. Très vite l'I.A à essayer de l'oublier, puis il est parti de son système lui servant d'esprit trop occupé par ses nouveaux souvenirs tout frais. Rien que de se souvenir de lui et il sentait sa présence dans la boutique. Pourtant, il n'y avait qu'un seul visiteur ce jour-là : une personne âgé qui tente sans doute de trouver un I.A faisant toutes ses tâches ménagères pour pas cher, à cet âge on ne possède pas souvent de l'argent à dépenser comme ça. Sans oublier le vendeur qui s'occupait comme il pouvait sur son portable... Ambre ne se rappelle pas l'avoir vu sourire ou ressentir une quelconque émotion positive venant de sa part. Toujours est-il qu'Ambre attendait sagement sans rien faire et le temps commençait à être vraiment long. Ses yeux se posaient un peu partout tentant d'analyser les différentes situations qui s'offraient à lui dehors : une femme qui jouait avec son enfant, elle au moins elle souriait, un homme qui portait de lourds sacs, sûrement de légumes il ne savait pas trop... mais soudain ses yeux s'arrêtaient sur un élément très important. Un homme allait rentrer dans la boutique et étrangement, l'odeur qui planait dans la boutique lui rappelait cette personne au regard de haine qu'il avait connu il y a des années. Malheureusement il avait beau se concentrer sur ses souvenirs, rien ne revenait pour lui donner un quelconque indice sur cette personne. Trop de souvenirs et pas assez de force pour réussir à piocher le bon dans son système... L'I.A tourna la tête doucement vers le vendeur pensant qu'il allait se ruer vers l'homme et il attendit. Ambre sentait ses ventilateurs tourner à plein régime : c'était peut-être lui son prochain propriétaire, mais oui ! Avec du bon sens tout s'explique ! Il était là pour ramener Ambre chez lui car il connaissait sûrement son ancienne propriétaire, Ambre allait retourner chez lui ! Mais, la joie est de courte durée...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Lun 10 Juin - 20:17

A vendre ?

feat. Ambre


Ce n'était pas un de ces jours où Naoya pouvait se lever du bon pied, non, bien au contraire. Ce jour-là, il avait certainement dû poser le pied gauche avant le droit en s'extirpant de son lit, comme depuis plusieurs mois déjà. Il n'avait pas eu une bonne nuit, son sommeil avait été agité à cause d'un cauchemar récurrent dont il ne parvenait pas à se débarrasser, malgré ses nombreuses victimes. Il passa une main dans ses cheveux sombres mi-longs qui lui retombaient sur le visage, attrapa une tasse pour y verser du thé, et il se munit également de la boîte de médicaments qui n'était jamais bien loin. Un comprimé pour les maux de tête plus tard, il ne tarda pas à se passer sous la douche, pour s'habiller en suivant. Fort heureusement, il ne travaillait pas aujourd'hui. Il ne savait guère quoi faire de sa journée, mais il ne souhaitait pas demeurer un instant de plus chez lui à s'y ennuyer profondément.

Saisissant son manteau en cuir rouge, il l'enfila, verrouilla la porte de son appartement derrière lui, mais resta quelques secondes la main sur la poignet de la porte. Ses yeux se perdirent un instant dans le vide tandis qu'un soupir las s'échappa de ses lèvres ; auparavant, c'était sa femme qui fermait la porte. Ensuite, elle se retournait vers lui un grand sourire inscrit sur son visage, elle lui donnait les clefs pour qu'il les garde dans sa poche, et elle lui prenait le bras pour descendre les marches de l'escalier. Il savait qu'il ne devait pas penser aussi souvent à elle, à elle qui n'était plus là, mais tout la lui rappelait, dans les moindres petits détails. Il zippa sa veste, et se dirigea vers l'ascenseur, morose. Il ne rendit pas le salut que la mère de famille du quatrième étage lui lança, et il sortit rapidement de sa résidence.

L'air était plutôt frais, c'était agréable de se promener dans la ville... Ou tout du moins, cela aurait pu l'être, agréable, s'il n'y avait pas toutes ses machines confondues à la population qui se baladaient avec tant d'aisance. C'était aussi plus fort que lui, il ne pouvait pas se contrôler, mais il ne pouvait s'empêcher de regarder, d'analyser, chaque personne qui croisait son chemin. Un robot, ou non ? Il fallait regarder les gens de plus près, tenter de les frôler pour sentir leur corps différent. C'était tout un art tant ces I.A. étaient... parfaits. Naoya, lui, les détestait, les haïssait, du plus profond de son être, et il lui était inconcevable d'en apercevoir un et de le laisser « en vie », ou disons plutôt, « actif ». Pour lui, ces choses n'avaient rien d'humain, et les exterminer jusqu'à la dernière était ce pour quoi il était payé tous les mois. Techniquement, il ne devait s'attaquer qu'aux robots dits « contaminés », mais pour lui, ils logeaient tous à la même enseigne et il arrivait à se débrouiller pour éviter de se faire rétrograder.

Les mains enfoncées dans les poches de son jean, il décida de faire une petite halte dans un magasin de musique. Il jouait de la guitare depuis quelques années déjà et il adorait cela. Un vendeur le salua, et cette fois-ci, il lui répondit poliment avant de s'avancer dans les allées des instruments à cordes. Elles étaient toutes plus belles les unes que les autres... Il était difficile pour lui de ne pas céder à la tentation d'en acheter une nouvelle, neuve, mais il savait qu'il n'avait pas encore suffisamment d'argent pour se le permettre. Il ne pouvait que les contempler, les effleurer du bout des doigts, en essayer une, ou deux. La guitare était aujourd’hui un peu son refuge dans lequel il pouvait se livrer sans honte. Il racontait son histoire, toute son histoire, mais bien trop rapidement sa vengeance lui venait en tête et il n'arrivait pas encore très bien à se contrôler. Ces sales machines électroniques. Il ne serait calmé qu'une fois qu'elles auraient toutes été éradiquées de la surface de la Terre. Néanmoins, combien de temps cela lui prendrait-il ? Des mois, des années entières. Il s'en moquait, il n'avait plus que cela qui le faisait vivre.

Ce fut une petite heure plus tard qu'il revint à l'extérieur. Il possédait toujours cette haine, cette révulsion dans son cœur, mais il avait tout de même l'impression d'être un peu plus serein. La musique adoucit les mœurs, comme on dit. Alors ce fut le cœur plus léger qu'il reprit sa marche à travers les ruelles de la ville. Il naviguait sans but, à la recherche de rien, mais il continuait de se méfier de toutes les personnes qui le frôlaient, prêt à bondir, même à mains nues. Il traversa un passage piéton qui donnait immédiatement sur une boutique où l'on vendait ces fameuses machines. Ces robots. Il s'approcha de la vitrine, y jetant un regard curieux. Comment pouvait-on trouver un quelconque intérêt à ces... choses ? Pourquoi essayait-on de mentir à la population en créant de tels êtres ? Ils ne pouvaient pas remplacer la chaleur humaine. Ils n'étaient capables de rien ressentir, mais ils savaient très bien faire du mal.

Pourtant, il poussa la porte de cette boutique et il se retrouva devant le vendeur qui semblait absorbé par son téléphone portable dernier cri. Naoya tapa violemment sur son bureau pour le faire réagir. Il le vit sursauter et s'excuser, lui tirant un sourire en coin, tout en tentant d'enfoncer son portable bien trop grand pour la poche de son pantalon. Il lui souhaita la bienvenue ici, et l'interrogea sur la raison qui l'emmenait justement dans cet endroit.

« Je comptais sur vous pour me le dire, soupira le militaire, d'un ton las. J'aimerais des informations.
- Oui... Que voulez-vous savoir, Monsieur ?
- Le prix de vos... machines.
»

Le vendeur paraissait impressionné, presque apeuré, mais il n'avait rien à craindre, lui, Naoya ne lui ferait aucun mal - sauf s'il se révélait être un robot. Le garçon fouilla dans ses papiers et lui tendit finalement une plaquette où était inscrit les différents prix pour tous les modèles de robots qui existaient. Cela tira un soupir à l'ancien médecin qui songea qu'il avait encore de quoi s'occuper en tant que soldat. Ses missions promettaient d'être longues, et certainement même interminables. Il remercia le vendeur en prenant le papier, et il allait sortir lorsqu'il sentit un regard posé sur lui. C'était l'un de ces I.A. qui avait apparemment été activé, et qui le fixait de ses pupilles dénuées de tout sentiment. Une étrange fascination naquit chez le brun qui s'avança pas à pas vers lui. Il lui rappelait quelque chose. Un moment de sa vie plus précisément. Ce robot, il en aurait mis sa main à couper, il l'avait déjà vu quelque part. Mais où... ?

« Celui-là, reprit-il en tirant une fois encore le vendeur de ses rêveries, il est à vendre aussi ? Je veux l'essayer. »

Sa voix se montrait autoritaire et devant un client aussi franc, le vendeur se plia à ce qu'il souhaitait. Il vint à son tour près de ce tas de ferrailles, sembla lui bidouiller quelques branchements puis il lui demanda de se présenter à un Naoya complètement abasourdi devant la scène qui se déroulait. Dans quelle folie venait-il de s'engager là ?



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.A

avatar

Hello, i'm ♕ Ambre
▅ avatar : Park Hyung Seok
▅ messages : 38
▅ i'm here since : 01/06/2013
▅ âge : 20 ans d'apparence et 5 ans en service

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Mar 11 Juin - 20:53


♚ Premier jour ♚


Ambre observait les deux hommes pendant tout le moment de leur échange. Quelque part en lui, quelque part en son système qui surchauffait, Ambre se disait qu'il avait déjà vu ce type. D'ailleurs c'est à lui qu'il pensait un peu plus tôt ! Mais, rien ne lui revenait de très précis enfin si... juste une brève après-midi d'été. Il y avait cette femme plutôt grande qui le regardait avec des yeux remplies de malice puis également deux ou trois femmes qui l'entouraient et au milieu de ça un seul homme, et quel regard incroyable il lançait au pauvre Ambre. C'est comme si de par ses yeux il voulait lui faire comprendre qu'il n'avait pas sa place. Si l'I.A avait eu un cœur il aurait sûrement tourné à plein régime ce fameux jour... puis...

"Je vais...vous le brancher de suite Monsieur !"

Ambre était tiré de ses rêveries par un drôle de bruit autour de lui et pour cause ! Les deux hommes un peu plus tôt au milieu de la pièce se trouvait autour de lui, dans le fond de la boutique, à l'observer. Ce n'était pas pour déplaire à l'I.A qui commençait à trouver le temps long tout seul... et puis ça faisait trop longtemps qu'il n'avait pas pu parler et prouver que même les vieux de cinq ans sont parfaits... enfin presque. La seule note négative à ça est la mise en fonction avec le bouton de sa nuque, c'est d'un désagréable... L'I.A tourna la tête de droite à gauche comme pour faire craquer ses os, enfin ses métaux.

"Ambre, présente toi voyons."

Et oui c'était encore à lui de faire tout le sale boulot et le petit vendeur pourrai presque repartir comme si de rien n'était. Et ses programmes il ne les présentes pas ? C'est pas comme ça qu'il va partir !

-Bonjour, je me nomme Ambre I.A à votre service. Je ferai tout ce que vous me demanderez de faire. Ancien PLAYBOT je suis heureux de pouvoir trouver un nouveau foyer, peut-être le votre.

Un récit connu par cœur et ancré dans ses circuits et puis il pouvait même faire une petite démonstration et tout et tout... mais au vu de l'enthousiasme du vendeur Ambre n'allait sans doute pas avoir son quart d'heure de gloire aujourd'hui. Au lieu de cela il prit un sourire doux et tendre pour le client. Mais... plus Ambre réfléchissait plus il trouvait ça étrange... s'il le regardait comme ça il y a cinq ans... pourquoi cherche-t-il à l'acheter ? Ou bien Ambre avait loupé un truc ou bien il avait raison dans sa réflexion d'il y a dix minutes avant que cet homme ne vienne perturber sa mise en vieille.

"Ambre est arrivé ici il y a deux semaines et est resté en réparation tout ce temps. Il faut dire qu'il a déjà cinq ans ce bonhomme. Vous savez nous faisons des programmes soldés en ce moment pour son modèle de système alors... vous ferez une affaire en l'achetant. Doux, affectif et silencieux il est parfait pour un homme célibataire ou aussi bien marié et..."-l'homme se pencha vers Naoya pour murmurer-"C'est un ancien...PLAYBOT...si vous voyez de quoi je veux parler vous comprendrez très vite que nous avons gardé tous ses programmes de base..."

-J'ai également une mémoire assez bonne pour ma date d'édition.

"Ha oui... j'ai oublié ce détail... il est vrai qu'Ambre était bien avancé sur son temps et ça devait être un net avantage à cette époque. Hm, vous voulez voir quelque chose en particulier."

D'un coup, sans vraiment savoir pourquoi, Ambre leva sa main droite pour la placer devant l'inconnu devant les yeux écarquillés du vendeur qui pensait que l'I.A commettrait l'irréparable. Pourtant, Ambre voulait simplement pointer du doigt l'humain.

-Vous monsieur, je vous reconnais par exemple. Ma propriétaire, vous la connaissiez n'est-ce pas ?


"Ambre voyons ! On ne montre pas du doigt... Excusez-moi monsieur ce n'est pas inscrit dans son programme, mais à cette époque on n'avait pas encore beaucoup de notion en libre arbitre ou pas... je m'excuse !"

Mais, dans les yeux d'Ambre on pouvait lire de la détermination alors qu'il fixait l'inconnu sans jamais déplacer son regard. Il voulait savoir, il voulait comprendre ce qui avait pu pousser sa propriétaire qu'il chérissait tant à le laisser. Et puis aussi ce qu'elle était devenue...et en même temps avec un propriétaire lui ferai tant de bien...

-Excusez-moi monsieur... -Ambre fit une courbette- J'ai été créé il y a cinq ans par l'entreprise ELECTRO DOLLY et j'ai fini à PLAYBOT afin qu'on me refasse une mise à niveau. Je sais parler cents langue de bases, mais avec des programmes je pourrai parler dans la langue que vous désirez.

"Bien bien... c'est mieux Ambre... bon... vous le prenez ? On va pas le garder longtemps à mon avis..."





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Mer 12 Juin - 12:44

A vendre ?

feat. Ambre



Alors cette machine s'appelait donc Ambre... Même le fait que ces engins puissent porter un nom comme n'importe quel être humain était une chose que Naoya n'arrivait pas à cautionner. Pourquoi portaient-ils un nom ? Pour le coréano-japonais, un numéro de série aurait bien mieux fait l'affaire. Mais il savait qu'il ne pourrait rien y faire (mis à part la manière forte, mais il possédait suffisamment de respect pour ne pas détruire la boutique tout entière), alors ce fut un simple soupir qui s'échappa lentement de ses lèvres. Il fixait le robot d'un regard dénué de tout sentiment. Sa voix l'avait traversé de part en part, le déboussolant légèrement. Quelque chose en lui semblait s'être réveillé ; des souvenirs revenaient, flous, dans son esprit, mais il préféra les balayer rapidement en se mettant à tourner autour de l'I.A., le regardant de la tête au pied.

Sa ressemblance avec un humain était incroyable. A vrai dire, depuis que sa femme et lui s'étaient séparés de leur robot « Rose » qui était une machine de l'ancienne génération, Naoya n'avait guère eu l'opportunité, ni même l'envie ou la curiosité, d'approcher d'aussi près l'une de ces choses. Lui se contentait de les pourchasser et de leur loger une balle bien placée, rien de plus. Là, en se retrouvant nez-à-nez avec Ambre, il sentait une certaine fascination malsaine s'installer en lui. Il aurait voulu déposer sa main dans les cheveux de ce petit robot, pour les toucher du bout de ses doigts, ou encore frôler de son bras le sien, métallique. Quelle texture avait sa peau ? Ressentait-on ce métal ? Voilà qu'il se prenait à songer de telles choses... Mais au fond de lui, il se disait qu'en en analysant un de la sorte, il lui serait sans doute plus aisé de les comprendre pour mieux les détruire. A cela, un fin sourire naquit au coin de ses lèvres. Il se recula, croisa les bras sur sa poitrine, et prit conscience des mots que le vendeur lui disait depuis plusieurs minutes. Il eut un haussement de sourcil et lui lança un regard noir :

« J'imagine que vous essayez de me le vendre, jeune homme, mais je n'ai absolument que faire de ses capacités à procurer du plaisir au lit. Un robot n'a pas à remplir cette fonction. »

Il savait qu'il parlait dans le vide, que le vendeur n'en avait réellement rien à faire, que cela ne l'empêcherait pas de poursuivre ses ventes en racontant la même chose aux clients, mais Naoya n'était pas celui qu'il attirerait grâce à ces paroles. Rien ne remplacerait jamais la chaleur d'un corps humain, toutes les sensations, les envies, et le plaisir. Le militaire eut la vision soudaine de cette petite robote dénommée Vanille, mais il secoua légèrement la tête pour l'oublier. Il couchait parfois avec elle, partagé entre sa haine et sa fascination. C'était vraiment déconcertant. Naoya demeura silencieux un long moment, et eut un mouvement de recul en voyant Ambre lever sa main devant son visage pour le montrer du doigt. Il le reconnaissait, qu'il déblatérait de sa voix mécanique. Oui, Ambre, nous nous sommes déjà rencontrés.

Leurs yeux se croisèrent, et, encore une fois, le brun en fut troublé. Il se souvint de cette journée où sa femme avait voulu qu'il l'accompagne chez l'une de ses amies, pour le présenter, mais également car elle avait envie de rencontrer le robot de cette fameuse amie. Elle semblait enthousiaste à cette idée, contrairement à Naoya, mais il ne lui en fit aucune réflexion. Il l'avait suivie et il avait, lui aussi, pu poser son regard sur l'I.A., le dernier achat dont l'amie de sa femme était très fière. Les femmes paraissaient déjà sous le charme tandis que lui restait sur la réserve. Il était inquiet, il avait l'étrange impression de pressentir la suite des événements, et ce fut ce soir-même qu'il demanda à sa femme de se séparer de Rose, son robot. Mais comment était-ce possible qu'Ambre se souvienne de lui ? N'avait pas été réinitialisé ? Que devait-il faire maintenant ? ... L'acheter... ?! Il passa une main dans ses cheveux ; pourquoi l'achèterait-il ? Il ne lui ferait que plus de mal encore en lui remémorant ces années passées.

Il n'écouta guère les excuses du vendeur, il s'en moquait, et revint vers l'I.A..

« Je veux l'essayer. Laissez-moi une heure, ou deux plutôt. Je vous donne une caution pour les éventuels dégâts. »

Il fouilla dans ses poches et y dénicha plusieurs billets qu'il colla dans les mains du garçon avant de se retourner vers Ambre.

« Toi, suis-moi. » lui ordonna-t-il d'un ton autoritaire.

Ils ne tardèrent pas à passer la porte de la boutique et Naoya s'engagea sur le passage piéton pour se rendre dans le parc qui se situait à quelques mètres de là. Il avançait les mains dans les poches, les idées sans dessus-dessous, sans même se soucier du robot. De toute façon, il avait plutôt intérêt de le suivre bien sagement, car le militaire se moquait de perdre sa caution. Un peu d'argent, contre sa vengeance, c'était peu demander.

Un instant plus tard, ils arrivèrent dans ledit parc. Là, le brun repéra un banc un peu à l'écart du reste, où ils pourraient parler en toute tranquillité sans être dérangé, et sans déranger les enfants qui jouaient un peu plus loin. Il désigna le banc au robot et claqua des doigts en lui disant de s'asseoir là sans bouger. Il ne pouvait pas faire autrement que de se comporter comme un maître envers son chien devant lui. Il n'était rien qu'une machine, une machine à problèmes. Il le regarda s'asseoir et se planta debout en face de lui. Il resta ainsi à le considérer durant quelques secondes. Que songeaient les personnes qui les apercevaient ? Se rendaient-elles compte de la nature inhumaine du plus jeune ? Après tout, peut-être qu'ils s'en moquaient royalement...

« Parle, lui dicta-t-il. Qu'est-ce qu'il reste dans tes fils entremêlés, mh ? Pourquoi te souviens-tu de moi ? »

Il sentait son sang bouillonner en lui. Il se contenait, mais il ne pourrait pas le faire indéfiniment. Plus il s'adresser à cette machine, et plus il avait envie de la réduire en cendres. Cependant, il avait besoin de réponse à ses interrogations, alors c'était pour cette raison-là qu'il ne s'en prenait pas encore physiquement à lui ; mais cela ne saurait tarder.

Il dé-zippa sa veste, ayant trop chaud, et il eut un sourire malicieux.

« Moi aussi je me souviens de toi, robot. »



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.A

avatar

Hello, i'm ♕ Ambre
▅ avatar : Park Hyung Seok
▅ messages : 38
▅ i'm here since : 01/06/2013
▅ âge : 20 ans d'apparence et 5 ans en service

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Mer 12 Juin - 18:19


♚ Premier jour ♚


Plus Ambre le regardait plus il avait l'impression de déjà vu. Il le connaissait c'était obligé, cet homme qui l'observait avec ce même regard, ses cheveux bruns qui avaient exactement la même couleur, ses formes avantageuses qu'il n'avait pas pu oublier... alors comme ça c'est lui... l'I.A était à la fois surpris et bouleversé de le voir là. Il paraissait trop... trop... étrange comparé à la dernière fois comme s'il était encore plus en colère. Ambre ne lâchait pas le regard de l'inconnu comme s'il était absorbé par un élément de son visage. Ce devait-être sans doute ce regard incroyable.

"Bien...bien sûr monsieur vous n'avez qu'à me laisser un chèque... de toute façon Ambre est résistant"

Un sourire étincelant rayonnait sur le visage du vendeur : un essai voulait toujours dire qu'au bout du compte le client allait se faire tenter par l'I.A. Enfin, les I.A qui sortaient de chez PLAYBOT en général... bien qu'Ambre, lui, n'était pas vraiment rassuré à l'idée d'être seul avec lui maintenant qu'il savait qui il était réellement. Pendant que le vendeur appuya sur différentes fonctions derrière Ambre l'inconnu lui donna quelques billets.

"Mais...mais..."

Il ne fallut pas plus de mots pour qu'Ambre suive l'homme comme un petit chien. Et puis s'il devient son propriétaire il lui devra une obéissance absolu autant lui montrer de quoi il est capable de suite. Ils sortirent donc tous les deux de la boutique sous le regard inquiet du vendeur.

Pour Ambre c'était tout nouveau pour lui. Il faut dire qu'il n'était pas sortis dehors depuis un bon bout de temps et il n'avait pas pu se familiariser avec son nouveau milieu de vie. Son enthousiasme lui donnait envie de tout découvrir, d'aller visiter chaque recoin de la ville, de partager un bon moment à observer les choses qui avaient pu changer pendant ce temps-là. Mais malheureusement pour lui sa promenade s'arrêtait juste au parc en face de la boutique ce qui ne donnait pas une satisfaction entière à l'I.A. Malgré tout il était tellement heureux de voir les enfants jouer, les adultes rigoler entre eux et sans oublier le vent, une sensation si étrange sur le métal froid de son corps. C'est comme un glaçon qui tombe sur un iceberg. Bon... la comparaison est peut-être étrange... en tout cas Ambre... s'assit de suite sans rien dire, il ne voulait pas fâcher l'homme avec des bêtises et ne lui refuserai sûrement rien.

Parler ? Mais que voulait-il savoir vraiment ? Comment l'I.A est arrivé ici ? Comment a-t-il été réparé ? Pourquoi le connaissait-il ? Que faisait-il ici ? Et puis Ambre compris enfin la deuxième partie de la question ainsi que son affirmation. Ainsi il se souvenait d'un robot aussi insignifiant. C'était déjà un bon début.

-Vous savez, je vous connais depuis mes débuts chez PLAYBOT. J'étais le robot d'une femme don je n'ai jamais su le nom ni le prénom... je l’appelais madame et elle, elle m’appelait souvent par "c'est bon". Je n'ai jamais vraiment trop compris pourquoi. Le fait est qu'un jour elle vous a invité vous et votre amie. A travers les sourires de ces anges vous étiez le seul, je dis bien, le seul à ne pas sourire et à m'avoir regardé étrangement. Je me suis toujours demandé ce que j'avais pu vous faire de mal pour mériter ce regard, mais je n'ai jamais pu vous le demander, car ma propriétaire m'a laissé tomber. Peut-être à-t-elle trouvé un véritable humain avec qui passer sa vie. Alors, pourrais-je m'autoriser cette question monsieur : qu'est-elle devenue après que je sois partis de sa vie ?

Ambre observait toujours l'homme comme attirer par un petit quelque chose.

-Si vous m'achetez, je pourrai être qui vous voulez pour vous : un homme à tout faire, un fils, un frère, un défouloir. Mais, comment vous appelez vous, je n'ai jamais su votre prénom, c'est dérangeant... en tout cas j'espère que vous serez heureux peu importe la décision que vous allez prendre à mon égard monsieur. Je répondrai à toutes les questions que vous vous posez, sans aucune difficulté.

Un sourire le plus naturel possible naquit sur les lèvres d'Ambre alors que sa main se levait vers l'homme.

-Enchanté... de vous reconnaitre monsieur. S'il vous plait, devenez mon propriétaire...

Cette demande fut suivis d'un petit baise main ou Ambre y mit tout son cœur de robot, déposant délicatement ses lèvres chaudes sur la main de l'homme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Jeu 13 Juin - 10:44

A vendre ?

feat. Ambre



C'était donc de cette épisode que se rappelait également le robot. Naoya ne s'était pas trompé, tout à l'heure, dans la boutique, en l'y revoyant. Il avait quelque chose de trop familier, et cela en devenait dérangeant. Pourquoi cette machine avait-elle encore de tels souvenirs ? Le militaire n'aimait pas ça, pas du tout, mais ce fut surtout la dernière question du robot qui l'exaspéra. Il eut un sourire narquois :

« Est-ce que je t'ai demandé de t'autoriser quoi que ce soit, robot ? Est-ce que tu crois vraiment mériter le droit de savoir ce qui est arrivé à ta maîtresse ? l'interrogea-t-il sans pour autant attendre de réponse de sa part. Tu n'es qu'une machine, tu n'as aucune faculté à comprendre ce qui t'entoure. On t'a conçu pour des raisons qui me passent bien au-dessus de la tête, mais tiens t'en à ce qu'on t'a dit de faire. Ne pose pas de questions aussi stupides. »

Mais derrière cette tirade, Naoya se demandait si en révélant ce qu'était advenue l'ancienne propriétaire de ce robot, ce dernier ressentirait un quelconque sentiment. Bien sûr, il trouvait cela idiot de se poser une telle question, alors c'était pour cette raison qu'il ne déclara rien au sujet de la jeune femme... Du moins, pour l'instant. Ses yeux ne pouvaient cesser de fixer ce tas de ferraille assis sur le banc en face de lui. Le trouble était plus que déconcertant, et les souvenirs qui remontaient dans la mémoire de Naoya lui causaient de violents maux généralisés. Sa femme ne reviendrait pas, bien qu'elle lui manque atrocement cela ne la ferait pas revenir, mais il fallait qu'il la venge.

Elle était tout ce qui pouvait y avoir de plus doux au monde. Ils s'étaient tous les deux rencontrés dans un cabinet médical, lui y faisait un stage, tandis qu'elle était la secrétaire. Tous les jours ils s'étaient salués pendant deux semaines, avaient appris à s'apprécier, étaient sortis deux soirs ensemble et l'entente entre eux avait tout de suite été naturelle. La jeune femme se prénommait Yuki, et elle était véritablement aussi pure et belle que la neige. Elle bouclait souvent ses longs cheveux bruns qui descendaient alors en cascade sur ses épaules, se maquillait légèrement, mais si bien que cela faisait ressortir ses yeux châtains, pétillants de gaieté. Bien qu'elle fût une petite dame de par sa taille, elle avait un cœur aussi grand qu'une montagne. Elle se préoccupait des autres avant d'elle-même avec cette tendresse incroyable. Une tendresse qui avait profondément touché Naoya en plus de sa naïveté un peu trop élevée. Il avait voulu la protéger des personnes qui pouvaient s'en prendre à elle. Malheureusement, il n'avait pas réussi à la sauver. Bien sûr, il détestait les robots, il leur vouait une haine profonde, car il la lui avait retiré, mais il se détestait lui aussi pour ne pas avoir su être l'homme qu'il aurait dû être.

La suite surprit grandement l'ancien médecin. Ambre aurait aimé connaître son prénom, et il le suppliait presque de l'acheter, défendant qu'il pouvait être n'importe quoi, n'importe qui. A la suite de ces mots, il leva sa main vers celle de Naoya pour attraper la sienne, lui faisant un baise-main. Immédiatement, le coréano-japonais bondit, révulsé. Il se délivra facilement de cette main métallique et empoigna la chevelure synthétique du robot, lui tirant violemment la tête en arrière. Il se pencha sur lui, tout près de son oreille.

« De quel droit oses-tu me toucher ? lui susurra-t-il. Ne t'avises plus jamais de recommencer, ou tu risques d'avoir affaire à moi, et, crois-moi sur parole, les robots dans ton genre sont loin d'avoir mon estime et ma confiance. »

Mais il savait au fond de lui, qu'il ne pourrait pas le tuer. Il ne pourrait pas le tuer, car ils s'étaient déjà rencontrés et qu'il possédait des souvenirs en commun. Est-ce qu'en exterminant cette vulgaire machine il ne ferait pas, indirectement, pâlir la beauté de sa femme ? S'il mettait Ambre hors d'état de nuire, Naoya ne se haïrait qu'encore plus, car cela serait comme s'il s'en prenait à Yuki. Sa haine envers ce robot était donc encore plus grande, plus démesurée que cette étrange fascination qu'il lui avait suscité.

Finalement, il relâcha sa poigne de la chevelure de l'I.A. pour lui empoigner le bras et le relever, l'entraînant à sa suite sur le sentier du parc. Il ne le tint guère longtemps, trop perturbé par sa peau, marchant ensuite simplement à ses côtés.

« Parle-moi encore de cette journée-là. Ces femmes, comment étaient-elles ? »

Il ne faisait que raviver encore et encore ses douleurs dans son cœur, mais c'était plus fort que lui. Il n'avait pas encore fait son deuil et il ne le ferait certainement pas avant d'avoir rempli sa vengeance. Mais encore, là, il en deviendrait sans doute fou. Il aurait vécu la plus grande partie de sa vie à chasser les robots, et qu'aurait-il eu en retour ? La satisfaction d'avoir apporté la paix à l'âme de sa femme et de son enfant ? En était-ce vraiment une...

« Ta maîtresse, reprit-il, son regard au loin, elle est partie à Kyoto. Elle s'est mariée avec un homme d'affaires il y a peu de temps. »

Il avait eu de ses nouvelles il y avait peut-être quatre ou cinq mois de cela, car il l'avait appelée pour lui annoncer le décès de Yuki. Depuis, ils ne s'étaient pas reparlés depuis l'enterrement. Après tout, c'était l'amie de sa femme, pas la sienne.



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.A

avatar

Hello, i'm ♕ Ambre
▅ avatar : Park Hyung Seok
▅ messages : 38
▅ i'm here since : 01/06/2013
▅ âge : 20 ans d'apparence et 5 ans en service

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Lun 17 Juin - 12:34


♚ Premier jour ♚


Oui, Ambre était déçu de ne pas pouvoir avoir de réponse à sa question, mais l'homme paraissait avoir une telle haine pour les I.a qu'il ne s'autorisa aucun commentaire là-dessus, trop peureux pour oser quoi que ce soit. D'ailleurs à trop essayer de faire des choses on ne s'attire que des ennuis. Le programme de sensation humaine activa un petit couinement chez Ambre lorsque l'homme lui attrapa ses pauvres cheveux pour les tirer de toutes ses forces. Sans ce programme il est certain que l'I.A n'aurait rien ressentis du tout au niveau du crâne. Alors en plus... il n'avait pas confiance en lui... cet homme devait vraiment haïr Ambre pour qu'il refuse que ce dernier ne le touche rien qu'un peu. Mais, pourquoi avait-il voulu l'essayer alors ? Pourquoi faire ceci s'il le déteste et ne peux même pas le voir en peinture ? Trop de questions bourdonnait dans les systèmes de l'I.A qui fermait les yeux afin d'analyser en profondeur ses questions.

Mais alors qu'il réfléchissait le banc disparaissait sous ses fesses alors qu'une chaleur inconnue lui tenait le bras. Lorsqu'il rouvrit les yeux Ambre s'aperçut que la chaleur était la main de l'homme. Elle était tellement agréable pour lui. Ambre, pendant un instant, croyait se revoir avec sa propriétaire : elle lui tenait toujours le bras comme cela et tellement fort, il pensait qu'elle avait peur de le perdre et ça lui plaisait tout particulièrement. C'était comme si elle voulait garder Ambre avec elle pour toujours, pour la vie et cela le rassurait un peu. L'inconnu lâcha son bras et posa encore une autre question. Alors lui il avait le droit d'en poser mais pas Ambre ? Étrange...

-Il me semble qu'il y avait quatre femmes ce jour-là monsieur. Deux qui étaient très proches de ma propriétaire et deux autres qui étaient juste d'anciennes amies avec qui elle avait gardé le contact. Elle était tellement fière de moi qu'elle se fichait peu de savoir si elles étaient amies ou pas... et il y avait vous... attirant... mystérieux... étrange... vous ne parliez même pas et lorsque je croisais votre regard j'ai vraiment cru que vous vouliez me tuer. C'était... votre femme n'est-ce pas ? Ma propriétaire m'en a parlé peu après votre départ. Elle est magnifique en tout cas. Les trois autres femmes étaient mariés à de riches hommes très importants et cela se voyait de suite de par leur comportement. Ma propriétaire aussi avait de l'argent, mais elle ne le montrait pas...ou différemment. Je me rappelle seulement d'une seule des femmes, qui avait touché mon dos sans rien dire... c'était très étrange...

Puis lorsqu'il parla enfin de sa propriétaire l'I.A s'arrêta net. Il avait raison...elle l'avait abandonné pour un humain, un être que Ambre pouvait écraser en un clin d’œil, un être si fragile. Pourtant il était parfait, Ambre était parfait ! Rien n'est comme avant, il est neuf, il est magnifique, il est compétent ! Que lui faut-il de plus ? Un être dont le sang coule dans les veines, un être qui a des sentiments... c'est sans doute ça la réponse à la question... Le système d'Ambre s'emballa un moment :



-Je suis parfait ! Je suis compétent ! J'ai un très bon système de refroidissement ! J'ai les derniers programmes à la mode ! Pourquoi ?!

Ses programmes reprirent le contrôle de son corps fait de métal et il s'excusa de suite auprès de l'homme.



-Excusez-moi monsieur... je ne sais pas ce qu'il m'a pris... sans doute le poids du passé.

Ambre souris tout doucement comme pour le rassurer et il pointa du doigt la petite boutique d’où il venait.

-Monsieur, je ne veux pas retourner là-bas. Cette boutique sent mauvais et on ne s’occupe pas de moi...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Mer 19 Juin - 16:49

A vendre ?

feat. Ambre



L'ancien médecin n'était pas un homme méchant. Il l'était simplement en se trouvant en contact avec les I.A qu'il ne considérait pas le moins du monde. Cela avait été au cours des derniers mois qu'il avait développé sa véritable haine envers ces machines, se reconvertissant dans l'armée pour les exterminer. Un sang-froid incroyable était né en lui et mettre hors d'état de nuire ces robots n'étaient pas un problème pour lui. De toute façon, ne les ayant jamais trouvé indispensable, cela lui était égal de les désactiver, et cela lui permettait de se défouler. Un sentiment de supériorité avait également pris possession de son cœur. Lui pouvait ressentir des choses, lui était fait de chair et d'os et lui s'en serait jamais pris à qui que ce soit, au contraire même. Mais au cours de ces mêmes derniers mois, il s'était perdu. Perdu dans de nombreux sentiments tous plus forts les uns que les autres qui ne pouvaient qu'exploser en coexistants ensemble.

Ce fut en silence qu'il écouta le robot lui parler de cette fameuse journée où ils s'étaient rencontrés. Naoya nota que la machine semblait être plutôt impressionnée lorsqu'il traînait dans les parages. C'était une bonne chose, selon lui, c'était ce qu'il recherchait, et peut-être même jusqu'à inspirer la peur, être craint, de toute cette technologie qui le dépassait. Il releva également les compliments au sujet de sa femme et un léger sourire ne put s'empêcher de naître au coin de ses lèvres. Bien sûr qu'elle était magnifique, sa femme, il n'y avait pas de créature plus charmante et douce qu'elle sur cette Terre. Il était heureux d'avoir pu croiser son chemin quelques années plus tôt, d'avoir pu partager des moments magiques à ses côtés. Mais cela avait été trop court.

Finalement, il avait dit à ce robot ce qu'était devenu son ancienne propriétaire. Le militaire ne l'avait jamais trop apprécié à cause de ses manières. Trop sûre d'elle, légèrement prétentieuse sur les bords et surtout avide de pouvoir, tous ces défauts réunis en une seule et même personne, Naoya se demandait comment cela était possible, mais soit. Cela n'était pas son problème. Remarquant que l'I.A ne le suivait plus, il se retourna pour le voir à deux pas derrière lui, plutôt perturbé de cette révélation. Qu'est-ce qu'il pouvait bien ressentir à ce moment précis ? Était-il... triste ? Triste d'être abandonné par quelqu'un qu'il appréciait pour une personne bel et bien humaine ? Il te manque tellement de choses, petit robot. Tellement de choses que tu ne peux pas faire, que tu ne peux pas remplacer.

Interloqué, le coréano-japonais eut un haussement de sourcil en apercevant son interlocuteur partir dans une étrange folie. Il s'excitait, ses fils avaient du surchauffer et il implosait légèrement. Il avait envie de rire, un rire qui sortirait du plus profond de ses tripes. Un rire d'une moquerie sans précédent. Pourquoi ? Ce robot demandait réellement pourquoi on l'avait laissé ? C'était bien la première fois que le militaire entendait de telles choses et lorsqu'il vit la machine le supplier, ou presque, de ne pas le faire retourner dans la boutique d'où ils sortaient tout juste, cette fois-ci, le brun ne put se retenir de rire. Il s'avança ensuite vers lui en relevant sa tête de sa main, le fixant dans ses yeux dénués de tout éclat.

« Parce que tu crois vraiment que tu seras plus heureux si je t'achetais ? Tu penses réellement que je suis le propriétaire qu'il te faut, robot ? l'interrogea-t-il froidement. Tu as du cran pour me supplier de la sorte, toi qui a l'air si faible... »

Pauvre petite chose sans défense. Il se demandait pourquoi il ne l'abattait pas tout de suite. Il devrait le faire, glisser sa main, là, juste derrière sa tête, au niveau de sa nuque. En très peu de temps, il pouvait aisément le mettre hors d'état de nuire. C'était si facile... Trop facile ? Il caressait la joue du robot de son pouce, un geste des plus ironiques. Il ne possédait pas la moindre compassion pour cette I.A, il songeait même que s'il l'arrêtait cela démontrerait une pitié qu'il n'avait pas. Le tuer serait le délivrer, en quelque sorte, hors il ne voulait pas l'aider, il ne pouvait pas lui offrir une telle liberté, car lui ne l'atteindrait jamais.

Il lâcha son interlocuteur en soupirant avant de reprendre la marche.

« Donne-moi une bonne raison de t'acheter. Pour l'instant, je n'en vois aucune. »

Aucune sauf celle de leurs souvenirs en commun. Mais s'il avait convaincu sa femme d'abandonner Rose, son ancien robot, ce n'était certainement pas pour en reprendre un, quel qu'il soit. Cependant...



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.A

avatar

Hello, i'm ♕ Ambre
▅ avatar : Park Hyung Seok
▅ messages : 38
▅ i'm here since : 01/06/2013
▅ âge : 20 ans d'apparence et 5 ans en service

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Dim 23 Juin - 23:35


♚ Premier jour ♚


Ambre n'aimait pas ça, cette sensation désagréable d'avoir fait quelque chose qu'il ne fallait pas. C'était sans doute à cause de ce rire désagréable comme si l'homme se moquait de lui très ouvertement. Mais, lorsqu'il posa sa main sur son menton pour relever son visage, Ambre reçu comme une mini décharge électrique très agréable contre sa peau et il sentait comme un sentiment de bien être mélangé à un autre de peur. C'était trop étrange pour qu'il puisse réagir à ça et à la question de l'homme, bien trop plongé dans sa réfection. Le pire était sans doute sa douce main qui caressait sa petite joue faite de matière synthétique. Pourquoi faisait-il ça ? Comptait-il vraiment l'acheter et lui prouver qu'il l'aimait bien ? Pourtant il avait bien fait comprendre qu'Ambre était pour lui un cafard. Alors à cette question posée... Ambre restait bête sans savoir quoi répondre. On prenait un I.A pour ne plus faire les tâches ménagères ou encore pour retrouver un amour perdu des fois simplement pour avoir une petite compagnie.

-Je pourrai être ce que vous voudrez monsieur. Je peux même votre objet de désir, ou bien votre défouloir. Je peux être un ami, un amour, un amant, un ennemi, un objet, un esclave, une aide... mais je pense que pour vous, il vous faut un I.A qui vous aide à comprendre le fonctionnement de la nouvelle technologie. Grâce à moi, vous pourrez mieux nous comprendre et j'aimerais...atténuer votre haine envers nous. Faites moi confiance c'est tout ce que je vous demande... vous me haïssez un... vous nous haïssez.. alors... achetez moi... vous ne serrez pas déçu.

Les pupilles d'Ambre brillaient et dans sa tête un seul mots résonnait : liberté. Il voulait être enfin libre de ce sale magasin ou il n'en pouvait plus chaque jour.

-Je serais... ce que vous voulez...

Ambre posa doucement sa main sur celle de l'homme pour la porter à sa nuque là ou se trouvais son bouton.

-Si vous ne voulez pas... faites moi désactivé... Je ne préfère pas... retourner sans propriétaire...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Mar 9 Juil - 16:36

A vendre ?

F E A T. AMBRE


Lui faire confiance ? Comment pouvait-il lui faire confiance ? Que ce soit à ce robot ou à un autre, jamais il ne pourrait avoir confiance en lui. Leurs réactions se détraquées si facilement, on n'était jamais sûr de ce que pouvait faire ces machines en face de soi. Autant se montraient-elles sages, bien programmées, et l'instant d'après, elles poignardaient les gens dans leur dos. Mais il ne disait rien, se contentant simplement d'écouter la voix mécanique de cet engin. Il savait que ce robot serait ce qu'on lui demanderait d'être, Naoya savait parfaitement tout ça, mais il avait peur. Il ne fallait pas se voiler davantage la face. Il avait peur de ces I.A bien plus avancées technologiquement qu'il n'y paraissait. Et la voilà le suppliant de l'acheter, encore une fois.

La main du militaire avait glissé derrière le cou de cet automate. Sous ses doigts, il touchait le bouton de mise en arrêt de son compagnon robot. C'était si tentant, tellement aisé... Il n'avait qu'à le presser, tout doucement, pour éteindre ledit Ambre, et il n'avait qu'à ensuite s'en débarrasser. Qui s'en soucierait ? Personne, car même le vendeur dans la boutique toucherait de l'argent en compensation. Ce ne serait pas une perte, pour personne... Mais les souvenirs de Naoya étaient trop puissants et présents dans sa mémoire pour qu'il parvienne à faire une telle chose. Il lâcha un profond soupir et se recula de la machine en passant une main dans ses cheveux. Il n'était pas venu là pour acheter l'une de ces machines qu'il détestait plus que au monde, mais maintenant qu'il se trouvait là, en face de lui, avec tant de choses le concernant dans son système...

Comme il y avait réfléchi quelques minutes plus tôt, peut-être qu'en achetant ce robot, celui lui permettrait de mieux cerner tous les autres afin de les exterminer. Il n'offrirait jamais sa confiance à des objets inhumains, mais il pourrait tenter de le feindre afin de mieux les attraper. Mais vivre sous le même toit qu'un robot... Cela ne rassurait en rien le coréano-japonais, cependant, il trouverait un moyen. Il ne supporterait pas de savoir ce robot chez un autre homme que lui, à moins que toute sa mémoire ne soit complètement effacée. Or, cela n'était pas le cas.

« Je ne t'offrirai pas ce privilège là, robot. Tu dois avoir les yeux ouverts encore pendant un petit moment, juste le temps que je le jugerai nécessaire, lui déclara-t-il. Par contre, c'est la dernière fois que je te le dis, mais n'ose plus jamais porter la main sur moi. »

Il enfonça ses mains dans ses poches et commença à rebrousser chemin pour retourner dans le magasin d'où ils sortaient. Beaucoup de choses se précipitaient dans la tête du grand brun, et il se demandait surtout si c'était le bon choix qu'il faisait là. Il ignorait comment les choses se passeraient ensuite, si si grâce à son achat il réussirait à se débarrasser de bien davantage de ces choses dont personne n'avait réellement besoin ou si, au contraire, il n'en deviendrait pas, lui aussi, dépendant. Bien sûr, il se jurait que cela n'arriverait jamais, mais il était incapable de prédire le futur.

Durant le trajet, il n'adressa pas de nouveau la parole à Ambre, trop occupé par ses nombreux songes. Une fois arrivés au comptoir du vendeur qui le reconnut, Naoya extirpa son chéquier de sa poche, le poussant négligemment vers le jeune homme.

« Je prends celui-ci. »



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I.A

avatar

Hello, i'm ♕ Ambre
▅ avatar : Park Hyung Seok
▅ messages : 38
▅ i'm here since : 01/06/2013
▅ âge : 20 ans d'apparence et 5 ans en service

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Dim 14 Juil - 23:02


♚ Premier jour ♚


Si Ambre avait pu frissonné il l'aurait fait en sentant cette main dans son cou, à cet endroit si fragile et délicat. Car oui, c'est ici que se trouvait le bouton servant à sa désactivation alors il ne fallait pas dérivé sa main par mégarde ou sinon Ambre ne serait plus activé et ne bougerait plus, se retrouvant comme une statue. Mais peu de temps après cette frayeur un large sourire vint égayer son visage, un sourire déjà calculé par ses multiples programmes. Il ne rêvait pas, l'homme venait de formulé une phrase pour faire comprendre a l'I.A qu'il le voulait. C'était une telle joie pour lui ! Il se voyait déjà avec son propriétaire dans sa vie de tout les jours.

-Merci beaucoup... monsieur... je vous suis très reconnaissant.

Ambre souriait doucement face au vendeur qui avait lui aussi l'air content. Peut-être qu'il allait avoir une nouvelle place pour un I.A mieux que lui qu'il revendrait un peu plus vite qu'Ambre. Ses yeux restaient rivés sur son acheteur tellement heureux de sortir d'ici. Il prenait la poussière là ! Personne ne venait interagir avec lui ! Personne ne le regardait ! Personne ne voulait de lui... c'était tellement triste... mais cela allait changer. Ambre gardait son regard rivé sur l'homme devant lui qui payait déjà et il osa s'approcher de lui pour renifler son odeur. C'était une si bonne odeur...  l'I.A ferma même les yeux en continuant de respirer cette odeur et, se laissant aller, il posa doucement sa tête légère sur l'épaule de l'homme, comme pour lui prouver qu'il était dévoué pour lui.

Ambre oubliait même ce que lui avait dit l'homme un peu plus tôt, mais il espérait que son nouveau propriétaire allait lui pardonner ce petit écart. Heureusement que dans les programmes d'Ambre il y avait un peu de tendresse envers les autres. Et puis il avait aussi un tas d'autre programmes intéressant et son meilleur serai sans doute celui des justifications les plus cohérentes. Et oui... il trouve toute les excuses du monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keeper

avatar

Hello, i'm ♕ Naoya Heo
▅ avatar : Takamasa Lee Ishihara
▅ messages : 59
▅ i'm here since : 25/05/2013
▅ âge : 31 ans
▅ nationalité : Coréano-japonaise
▅ activité : Militaire
▅ situation : Veuf, célibataire

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   Mer 24 Juil - 14:46

A vendre ?

F E A T. AMBRE


La vérité était qu'il était parfaitement conscient de ce qu'il était en train de faire. Acheter une I.A alors que chaque jour que Dieu faisait il les traquait pour toutes les exterminer ? On pouvait effectivement se demander ce qui lui était passer par la tête... Sans doute le soleil tapait-il un peu trop fort, ce jour-là. Sa femme et lui s'étaient débarrassés de leur ancienne robote de peur de ce qui aurait pu arriver (et Naoya ne regrettait pas d'avoir insisté) et le voilà qui en reprenait un. Il lâcha un léger soupir las en laissant son regard dépité se poser sur le vendeur en face de lui. Ce dernier était tout sourire, heureux de voir l'une de ses choses se faire acheter, heureux surtout d'encaisser cette belle petite somme d'argent... Pour le payer d'ailleurs, le militaire serait sans aucun doute contraint de faire des heures supplémentaires ; ce n'était pas un prix donné, mine de rien.

Alors qu'il s'était encore perdu un instant dans ses pensées, Naoya eut un petit mouvement de recul, lorsque son robot déposa sa tête sur son épaule. Il laissa échapper un « Wow ! » de surprise en même temps et le jugea de la tête aux pieds. Apparemment, cette machine semblait un peu sourde sur les bords. Avait-elle déjà oublié la menace que le brun avait formulé quand ils étaient dans le parc ? Il lui avait dit que c'était la dernière fois qu'il le préviendrait, mais apparemment, la manière douce ne faisait pas grand effet. En deux temps trois mouvements, il l'attrapa à la gorge pour le plaquer contre le comptoir où le vendeur finaliser les papiers d'achats. Il serrait suffisamment fort pour qu'il ressente la pression sur cette partie de son corps, mais pas assez pour lui briser.

« Je crains de ne pas avoir été assez clair tout à l'heure. Ne me touche pas. »

Il avait décomposé les mots de cette dernière phrase histoire que le message atteigne toutes les neurones que pouvaient avoir le robot. Son regard était planté dans ses yeux mécaniques, transmettant une colère qui pouvait facilement exploser, et toujours, ce dégoût qu'il possédait envers ces machines. Le vendeur ne pouvait à présent plus rien dire sur les méthodes quelque peu brutales de l'ancien médecin ; cette I.A était sienne. En revanche, Naoya se résonna tout seul sur le fait que cela serait véritablement dommage, et ridicule, de déjà le casser, ainsi relâcha-t-il son étreinte. Il eut un mouvement pour mettre le robot derrière lui, un peu plus loin, et il apposa sa signature sur la facture. Le voilà propriétaire de cette stupide technologie.

Je te promets que je sais ce que je suis en train de faire. Tu ne dois pas te faire de soucis pour moi. Ce robot... Je ne pouvais pas le laisser dans ce magasin. Il a trop de souvenirs de toi. Il va m'aider, tu vas voir, il va m'aider dans cette vengeance. N'aies pas peur. Il était persuadé que sa femme serait fière de lui en le voyant agir de la sorte ; mais qu'en penserait-elle réellement ? Le voir tuer, ou plutôt, mettre hors service, des machines, n'aurait-elle pas peur de lui et non de ces engins ? S'il arrivait à s'en prendre si bien à des machines, qui sait s'il n'était pas aussi capable d'exterminer de véritables êtres humains... Naoya perdait chaque jour de plus en plus les esprits, aveuglé par ce qu'il avait subi.

Sorti de la boutique, il se dirigea vers l'arrêt de bus qui les conduirait chez lui. Il n'avait pas envie de parler à Ambre, alors il ne le faisait pas, mais il gardait quand même un regard sur lui, pour ne pas que l'on s'en approche de trop près. Après tout, il n'était pas le seul à les pourchasser, bien que ce robot-là ne soit pas un dit « contaminé ». Ils n'attendirent guère longtemps avant de voir le car arriver. Naoya y poussa le robot à l'intérieur, lui trouvant une place assise. Lui demeura debout, juste à côté de lui. Se mettait-il à protéger ces choses maintenant ? Il se trouvait d'un pathétisme incroyable.

« Nous serons arrivés d'ici moins de cinq minutes, lui fit-il un instant plus tard. Tu vas me suivre bien gentiment comme tu sembles si bien le faire, et, une fois à l'intérieur, tu n'as pas intérêt à trop bouger. »

Il préférait le prévenir pour que tout se déroule un minimum bien. Il fixerait également des règles pour que rien ne se perde. Le coréano-japonais avait déjà de mauvais pressentiment sur cette colocation...
SUJET TERMINE



« The true soldier fights not because he hates what is in front of him,
but because he loves what is behind him. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, i'm ♕ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A vendre ? [Naoya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A vendre ? [Naoya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» Mule a Vendre
» quelques cartes a vendre
» [Terminé] Décors à vendre 2ème fournée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.A ✖ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE :: tokyo :: « ginza. 銀座 » :: DIRTY CASH-