...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citizen

avatar

Hello, i'm ♕ Brian O'Connel
▅ avatar : GD
▅ messages : 143
▅ i'm here since : 17/01/2013
▅ âge : 21 ans
▅ situation : Amoureux d'un peu tout le monde ? (a)

MessageSujet: Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS   Sam 26 Jan - 22:33


Tu es a moi.~
Je créerai un nouveau monde peut être avec ton aide.
L'horloge indique six heures pile. La nuit est encore bien présente et aucun bruit ne se fait entendre, la chambre est sombre et seul le laser du réveil vient troubler ce noir intense. Pour certain il est l'heure d'aller travailler d'autre d'aller se coucher et puis... Il y a Brian. Il a encore passé la nuit dans une chambre qu'il ne connaît pas avec une fille qu'il a rencontrée la veille, d'ailleurs qu'elle est son nom ? Aish. Il ne s'en rappelle même plus, tant pis au moins il s'est bien amusé avec elle, enfin bien amusé... Il a tout de même connu mieux. Non il ne recommencera pas avec cette fille, puis en plus elle n'était pas du tout son style il l'a juste fait pour se divertir. Il se détache doucement de l'étreinte de celle-ci et récupère son portable sur la table de nuit. Il est l'heure de partir pour lui, mieux vaux qu'il ne reste pas plus dans cet endroit, il se lève doucement sans faire de bruit comme il a l'habitude de faire et récupère sur le bureau de la jeune endormie son boxer qu'il enfile rapidement. Ses autres vêtements sont éparpillés ici et là, silencieusement il sort de la chambre fermant ensuite la porte de la chambre et allume enfin la lumière, il est dans le salon de nombreux cadres montrant un couple fraichement marié sont accrochés au mur. Hm, il l'a donc fait avec une femme mariée . Ah si son mari le savait... Il récupéra rapidement sa chemise et son jean serré qui le moule parfaitement et les enfile à son tour. Pas de douche pour le moment, il le fera une fois chez lui, après avoir vérifié qu'il ne reste aucune de ses affaires il se contenta de laisser un mot sur une feuille juste à l'entrée peut-être que son mari le verra ainsi. "Merci pour cette soirée c'était cool." est les mots qu'il a écrits avant de sortir de l'appartement. L'air est frais sans pour autant être froid, enfin... Une bonne veste n'aurait pas été de refus. Ajustant correctement le col de son haut il sort ensuite rapidement ses clés de voiture de sa poche arrière. Il l'ouvre et va s'asseoir en vitesse, l'intérieur de l'auto est encore plus frais que l'extérieur mais heureusement que la climatisation existe ! Après avoir allumé la radio il commença enfin à prendre le chemin de chez lui.

"-Ahh, il est vendredi il n'est que six heures trente et demain c'est enfin le week-end ! Et si on écoute une chanson pour fêter ça ?

-Fêter quoi ?

-Oh tais-toi ! Et la matinée commence avec une vieille chanson !"


Brian n'aime pas spécialement la radio mais, au moins ça occupe et les chansons qui passent lui rappelle son enfance. Le peu de temps où il n'étudie pas il écoute des chansons, s'il n'aurait pas été le futur dirigeant de N.E.C.R.A il aurait essayé le domaine de la musique même si les seules fois où il chante c'est dans sa salle de bain. Tant pis après tout, ce qu'il fait en ce moment lui convient bien assez et ce métier rapporte bien plus. N.E.C.R.A ce n'est pas rien, cette compagnie est la plus grande du marché la dirigée est tout simplement... Sublime. Dieu qu'il aimerait être à la place de son père même s'il se comporte comme si celui-ci lui avait déjà cédé la compagnie. En bon meneur qu'il est, quand son père n'est pas là il mène à merveille les raines. Certains disent qu'il est tyrannique d'autres tout simplement vaniteux et profite d'être le fifils à papa et d'autres pensent même les deux. La vérité est qu'il est tout simplement trop perfectionniste il ne supporte pas que le travail soit bâclé s'ils sont les premiers dans le domaine ce n'est pas pour rien et s'ils tiennent à garder cette place mieux vaux faire le moins d'erreurs possible, c'est donc pour ça qu'il est si sévère même s'il profite aussi d'être le futur dirigeant de N.E.C.R.A et qu'il ne se prive pas pour le dire à tout va. Mais ça ce n'est qu'un détail. Il aime vraiment ce qu'il fait, il aime réellement ça, seule une tache noire viens gâcher ce tableau parfait, le fameux virus des I.A pour les autres ce n'est qu'une histoire inventée de toutes pièces mais Brian lui, sait que ça existe, si même dans la compagnie qu'est N.E.C.R.A il y a déjà eu un cas de ce genre ça veut dire qu'il y en a plusieurs même. Que ça soit malheureusement chez NECRA ou les autres. C'est aussi pour ça qu'il met un grand point pour que tout sois faits minutieusement, un jour il mettra la main sur la raison de ce foutu virus, ce jour-là, sera le plus beau jour de sa vie. Pour l'instant il ne peut que chercher le pourquoi du comment en attendant le bon jour. Une bonne vingtaine de minutes plus tard Monsieur était arrivé, Puny sa seule IA qu'il a depuis son enfance doit l'attendre. Puny est plus qu'une IA pour lui, Puny est sa petite soeur et bien qu'elle soit défectueuse il ne s'en débarrassera jamais c'est aussi d'une des raisons de pourquoi il reste autant de temps à travailler et étudier pour pouvoir la réparer correctement même si c'est surement impossible.

-B-Brian ! Bienvenue à la maison ! Tu as dû avoir froid, il fait seulement 5 degrés a l'extérieur. Veux-tu que je fasse quelque chose pour toi ?

-Non c'est bon, va te reposer.


Comme il s'en doutait Puny était là à l'attendre elle avait aussi essayé de faire le ménage, quelque bout de verre joncher le sol, elle a surement dû faire tomber de la vaisselle. Tant pis, il nettoiera plus tard, il lui offrit un sourire, une petite tape affective sur la tête avant d'aller à la salle de bain pour prendre une douche, il se déshabilla immédiatement et laissa ensuite l'eau couler sur sa peau. Sur plusieurs endroits de son corps on pouvait voir quelques traces rosées et de griffure à cause de ce qui c'est passé la veille. Qu'allait-t-il faire aujourd'hui ? Il n'était pas obligé d'aller à N.E.C.R.A il pouvait toujours faire un tour à DIRTY CASH. Les vieux robots sont toujours les plus intéressant. Pourquoi ? Ils ont déjà un vécu et donc plus de choses à vérifier, si un IA contaminer doit se cacher alors il est surement là. Oui c'est décider il va aller la bas aujourd'hui.

Quand il eut fini, il mit une serviette autour de sa taille puis il se dirigea à la cuisine pour récupérer une pomme. Il n'aime pas spécialement manger le matin, une pomme lui suffit amplement et de toute façon il se rattrape bien le reste de la journée. Il vérifia rapidement l'heure ; 7h45, combien de temps avait-t-il passer sous la douche ? De toute façon, ce n'est pas comme s'il était pressé ce n'est donc pas un problème.
Il part ensuite se changer, un pantalon de cuire noir une chemise blanche ainsi qu'un pull noir pardessus il ressemblait à un garçon de bonne famille, ce qui l'était dans un sens.

Spoiler:
 


Et coiffa soigneusement ses cheveux roses, il finalisé le tout en mettant presque une bombe entière de laque pour que tout cela tienne. Et c'est enfin à ce moment-là qu'il put sortir de son chez lui pour aller à Dirty Cash, prenant une nouvelle fois sa voiture pour y aller. Ce n'était pas loin, seulement a dix minutes, le trajet était donc court. Plusieurs personnes entrées et sortaient joyeusement avec leurs IA fraichement acheter. C'est fou tout de même, il y a vingt ans il n'y avait pas tout cela.

[...]


Il était à présent à l'intérieur du magasin, plusieurs jeunes chouiner presque à cause du prix d'un IA, un vieux monsieur demandé comment marche la sexualité avec un IA féminin et tout ce qui s'en suivi. Brian lui, se contenter de regarder rapidement chacun des IA en vitrine. Non pas qu'il veut en acheter un mais... Il veut en trouver un assez bon mais ce n'était pas gagné. Il était tous banale sans intérêt, il regretterait presque d'être venue ici. Il continue de marcher les mains dans les poches et une moue enfantine collé au visage. Non il n'y a rien à faire c'est dû déjà vue. Il aurait pu partir ainsi mais... Ses yeux venaient de tomber sur quelque chose d'intéressant ! C'est bien un I. A aux cheveux bleu qu'il y a en vitrine ? Il est seul en vitrine en plus de ça, il doit être spécial. Le jeune homme s'approcha de la vitrine pour l'admirer de plus près, Dieu qu'il est beau en plus de ça. Il dû au moins resté de longues minutes a le regardé et si un vendeur ne lui aurait pas demandé s'il avait un problème alors il ne serait pas sorti de ses rêveries.

-Quel est ce IA ? dit-t-il en tapotant la vitre.

-Oh un nouveau produit de Dirty Cash. Il s'appelle Cloud, anciennement de GENTLEMAN-PROJECT, il est beau n'est ce pas ? Vous n'êtes pas le seul à l'avoir regarder ainsi.

Secrètement, Brian était tout de même vexé. Pourquoi N.E.C.R.A n'a pas pensé à être si extravagant physiquement ?

-Son prix s'élève à combien ?

-Euh... 100 000 Y.

-Je peux l'essayer avant ?

-Oui bien sûr.


La vendeur sortie de sa poche les clés pour pouvoir ouvrir la vitrine, il s'approcha du IA aux cheveux bleus, l'alluma et fit signe à Brian de s'approcher.

-Il est vraiment en bon état , je vous assure.

Brian venait de s'approcher du robot qui venait tout juste de s'allumer. L'espace d'un instant, il oubliait presque le pourquoi du comment il était ici. Mais... Il reprit rapidement ses esprits, glissant ses doigts sur les cheveux bleutés du IA il le fixa plus intensément. Un IA pareil n'a pas pu atterrir comme par magie à Dirty Cash il y a forcément une raison, un dysfonctionnement quelque chose qui pourrait gâcher "l'emballage" si parfait du produit.

-Il est beau, vraiment beau. Vous êtes sûr qu'il est comme neuf ? Comment s'appelle-t-il déjà... Claude c'est ça ?

Code © Nowadays




Enfaite je ne sais pas si les vendeur savent le nom de ton perso éè.. Si ce n'est pas le cas, dis moi, j'enleverais cette partie.




Dernière édition par Brian O'Connel le Mar 5 Fév - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated&Modo

avatar

Hello, i'm ♕ CLOUD
▅ avatar : TOP [Big Bang]
▅ messages : 162
▅ i'm here since : 18/01/2013
▅ âge : 4 ans en service-Apparence 25 ans
▅ nationalité : Japonaise
▅ situation : Amoureux d'un courant d'air...

MessageSujet: Re: Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS   Lun 28 Jan - 0:53

Un grand trou noir. Comme si il était constamment en chute libre sans jamais pouvoir toucher le fond. Quelque chose qui semble sans fin, désespérément éternel. Il n'y a plus de notion de temps, juste un profond silence et un noir complet. Impossible d'en réchapper tant que personne n'appuiera sur le bouton se situant près de son oreille droite. Etre éteint est pire que d'être en veille. Si on est éteint, on ignore quand on sera rallumé. Quelqu'un avait dit à CLOUD que c'était un synonyme de mort, la veille ressemblant plus au sommeil qu'ont les êtres vivants. Il suffit d'un effleurement pour ranimer un cyborg en veille. Éteint, le monde peut bien s'effondrer ils seront incapables de réagir. Ils ne pensent plus, ne bougent plus. Ce sont des poupées inertes à la merci du moindre danger. Les humains ont la capacité de jouer avec leur vie comme bon leur semble. Les I.A sont immortels si l'Homme le veut bien. Qu'était il à cet instant à part un amas de technologie sans vie fait de métaux et de câbles en tout genre ? Il n'était plus conscient de rien. CLOUD n'a pas pu sentir qu'on le lavait et l'habillait ce matin pour pouvoir le mettre prochainement en rayon. Deux employés s'étaient occupés de lui très tôt, vers 6 heures du matin pour l'installer à l'ouverture. A 8 heures il devait être près. Ce produit là n'avait pas intérêt à être esquinté, il avait été réparé pendant plusieurs jours et allait appâté plus d'un client. DIRTY CASH est une société qui possède de nombreux magasins constamment fréquentés. Il peut être 8 heures ou 19 heures, il y aura toujours du monde. Tout citoyen cherche la bonne affaire pour se procurer un I.A efficace pour les tâches ménagères, pour porter de lourde charge, être protéger ou avoir une délicieuse compagnie. Quel drôle de business décidément ! L'être-humain ne faisait il pas ça avec lui même il y a plusieurs années ? Les esclaves modernes sont les cyborgs et c'est surement bien mieux pour les humains désormais. Il faudrait juste qu'ils commencent à se méfier. A force de pousser trop loin la ressemblance entre l'Homme et la machine il risque d'y avoir des dérapages. Les CONTAMINATED qui se sont rebellés en ont été l'exemple le plus flagrant. Une puissance mal maîtrisée peut être redoutable lorsque celle-ci se retourne contre le créateur. Rassurez vous, CLOUD est un bon petit toutou parmis les contaminés. Il a juste tendance à se poser des questions qu'un I.A normal ne devrait pas avoir. L'idée de faire du mal à son propriétaire ne l'effleurera certainement jamais. Il n'y a qu'une personne qu'il tuera de ses mains... mais il l'ignore encore.

A huit heures moins vingt les employés de DIRTY CASH l'ont amené dans une des vitrines du magasin, le mettant à l'écart et seul dans un box. Ils ont du s'y mettre à trois pour pouvoir le transporter et l'installer correctement. Pourquoi ne l'avait il pas allumé et ne lui avait pas commandé de rentrer gentiment à l'intérieur ? Par protection aucun I.A n'est allumé dans un magasin surtout si celui ci n'a pas de propriétaire attitré. Ils obéiraient alors à tout et n'importe quoi. Quelqu'un d'un peu mal sain pourrait alors aisément ordonner à un I.A non configuré à le suivre sans l'avoir acheté. La rumeur sur les contaminés a aussi consolidé la règle d'interdiction d'allumage en dehors des box. Les vitrines sont incassables, empêchant les vols mais aussi permettant de limiter l'inquiétude des clients à propos du virus. Jusqu'à maintenant il n'y a jamais eu d'accident, annulant la rumeur qui avait circulé à propos du massacre des scientifiques de la N.E.C.R.A. Une jeune vendeuse s'empressa, avant l'ouverture, de rentrer dans le box pour le voir de plus près. Elle le dévora des yeux un long moment. Son réparateur et les employés avaient fait un travail formidable, il était plus beau que jamais. Ses cheveux bleus et son visage d'ange attiraient l'oeil malgré les vêtements simples – Jean et T-shirt aux initiales de l'entreprise – que tout les I.A en vente portaient. Il était hors-norme, donc terriblement attirant. Si elle avait eu l'argent et la place chez elle pour en prendre un nouveau, elle l'aurait sans aucun doute acheté avant l'ouverture. La porte d'entrée du magasin se déverrouilla et elle du sortir du box, laissant CLOUD planté comme un pic en plein milieu de l'espace, les yeux clos, en apparence paisible. Les premiers clients pénétrèrent dans les lieux assez rapidement, observant les différents I.A et comparant les prix. Les employés virent de nombreuses personnes s'arrêter et fixer le nouveau modèle pendant de longues minutes, grimaçant en voyant le prix. Ils savaient qu'il allait partir dans la journée, trop de personnes s'y intéressaient. C'était le genre d'I.A que tout le monde veut avoir: élégant, tape à l'oeil, séduisant et protecteur. Les femmes, les adolescents et toutes personnes à l'allure extravagante semblaient s'y intéressaient de près. Le temps passa jusqu'à ce qu'un jeune homme aussi hors norme que CLOUD fasse son entrée. Celui-ci avait les cheveux roses. La jeune employée qui était rentrée dans le box du nouveau cyborg pour l'observer quelques temps plus tôt n'avait pas pu s'empêcher de penser, en l'observant du coin de l'oeil, qu'il ferait un propriétaire très amusant. Le couple rose et bleu serait parfait. Chose attendu, il s'arrêta, scotché, devant la vitrine de CLOUD. Par pur politesse un des vendeurs vint demander à ce client si il désirait quelque chose. L'intérêt du jeune pour ce I.A se confirma puisqu'il demanda à l'essayer. Quelques personnes se rapprochèrent, désireux de voir ce fameux cyborg ouvrir les yeux, le voir bouger et si possible entendre un peu le son de sa voix. C'était un hors série de GENTLEMAN'S PROJECT, donc l'ancien propriétaire avait peut être fait des choix intéressants aussi pour d'autre chose que sa simple apparence physique.

CLOUD eut soudain l'impression d'émerger du néant. Son bouton marche venait d'être activé. Ses yeux noirs s'ouvrirent brusquement, redressant la tête. Cet I.A possédait un regard sombre, étonnement charismatique, plutôt doux. La première image qu'il eut fut un drôle de type au visage enfantin avec des cheveux roses le fixant sans gêne. Pendant quelques instants il crut être face à son reflet mais avec une nouvelle coloration. Il ignorait où il était. Son souvenir le plus récent était avec un réparateur dans une salle d'opération avec qui il avait discuté. Sa mémoire semblait défectueuse. Impossible pour lui de se rappeler du pourquoi on l'avait réparé. Complètement figé, CLOUD ne réagit aucunement lorsque l'inconnu aux cheveux roses posa sa main sur sa tête. Leurs regards se plongèrent l'un dans l'autre.

-Il est beau, vraiment beau. Vous êtes sûr qu'il est comme neuf ? Comment s'appelle-t-il déjà... Claude c'est ça ?

La tête de CLOUD se pencha légèrement de côté, un sourcil levé en signe d'interrogation. Claude ? Qu'est ce que c'était que ce nom étrange ? Il venait d'écorcher son identité par une mauvaise prononciation. Son programme d'identification faciale avait déjà enregistré le visage du bonhomme rose dans ses données. L'I.A était étrangement silencieux. Les normaux ont toujours une phrase type lorsqu'on les allume. Celui ci semblait juste sortir d'un long sommeil et redécouvrait la réalité, ses yeux scrutant les environs, regardant les gens qui circulaient et le scrutaient à travers la vitrine. Soudainement il comprit la situation. Il était en train d'être vendu à un nouveau propriétaire. Il se pencha donc pour saluer le jeune homme aux cheveux roses. Son regard repartant de plus bel vers l'extérieur du box, il semblait chercher quelqu'un ou quelque chose. Le vendeur prit la parole:

-Il s'appelle CLOUD et il n'a aucune lacune monsieur. Il est en parfait état de marche. On lui a juste effacé la mémoire. Le réparateur a préféré faire ça parce qu'on l'a retrouvé dans un sale état. On pense qu'il a appartenu à une riche famille. Il était sacrément bien entretenu. Vous pourrez jamais trouvé plus beau que ça à un prix pareil.

CLOUD jeta un rapide coup d'oeil au vendeur qui venait de parler puis soudain se rendit compte de la manière dont il était habillé. Quel horreur ! Lui si coquet ça ne lui faisait pas spécialement plaisir d'être vêtu de la sorte. Il n'avait toujours pas ouvert la bouche mais ne cessait de regarder autour de lui, analysant l'endroit et les expressions des gens. Le vendeur semblait quelque peu agacé que celui ci ne se soit pas présenté au client. Etant un I.A hors série il n'a jamais eu de phrase de bienvenue automatique lors de l'allumage. Normal, ses anciens propriétaires ne lui ont jamais installé ce genre de banalité.

-CLOUD, présente toi.

Les yeux noirs du cyborg revinrent dans ceux de l'inconnu aux cheveux roses. Il se pencha de nouveau et d'une voix grave, étonnement chaude, très viril, il s'exécuta:

-Identité: CLOUD. Sexe: Masculin. Société: Gentleman's project, Tokyo. Numéros de Série: 0000000014. Date de création: 20/12/2020. Propriétaire: Inconnu. Enchanté de vous rencontrer.
-Il a de nombreux programmes déjà installés. Il en a pour la sexualité, la garde rapprochée... Son ancien propriétaire devait être une femme. Il y a des programmes sur la mode, la cuisine, les massages, des tas de trucs. Il est très pratique pour beaucoup de choses. Il a les capacités d'un GENTLEMAN'S PROJECT avec un côté ELECTRO DOLLY et PLAYBOT. Il est presque complet.

Peut être même trop. Un I.A aussi parfait avait de quoi éveiller la curiosité chez Brian. Ce type de cyborg on ne les abandonnait pas. Pour avoir autant de programmes cela voulait dire que le propriétaire avait du dépenser une fortune pour qu'il atteigne un niveau de perfection tel. Le fait de lui avoir supprimé la mémoire n'était pas anodin non plus. Il était très rare qu'on le fasse. Les clients appréciaient plus les I.A de DIRTY CASH si ils avaient des choses à raconter sur leur ancien propriétaire, ça rajoutait une vraie personnalité au cyborg. Ça se sentait que CLOUD était quelque peu troublé par la suppression de sa mémoire. Ses yeux semblaient chercher des repères. Le vendeur s'en rendit compte et pour rassurer le client il lui dit:

-Je pense qu'il a besoin d'un petit moment d'adaptation. Il a quatre ans. Quatre ans de mémoire partie ça fait beaucoup. La machine doit se remettre en route.

Les yeux du cyborg se posèrent sur le vendeur, foudroyant. Ce n'était pas un I.A normal, il comprenait extrêmement bien toutes les informations qu'il entendait. Un contaminé a un esprit plus vif et se questionne plus. Quatre ans de mémoire supprimée ? Le cyborg commençait déjà à cogiter et ça se voyait. Si il avait su qu'il avait le fils du directeur de la N.E.C.R.A en face de lui, il aurait certainement mieux contrôlé ses expressions.





Dernière édition par CLOUD le Jeu 14 Fév - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen

avatar

Hello, i'm ♕ Brian O'Connel
▅ avatar : GD
▅ messages : 143
▅ i'm here since : 17/01/2013
▅ âge : 21 ans
▅ situation : Amoureux d'un peu tout le monde ? (a)

MessageSujet: Re: Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS   Jeu 31 Jan - 23:57


Tu es a moi.~
Je créerai un nouveau monde peut être avec ton aide.
Acheter un nouvel IA n'était franchement pas dans ses plans. C'est vrai quoi, s'il tenait vraiment à en prendre un il aurait pu créer un IA qui atteindrait sa perfection mais, Puny lui suffit bien assez c'est déjà très dur de la surveiller. Elle ne fait pas partie des premières IA, mais elle en est pas loin ses pièces ne peuvent plus se trouver ni se crée il est donc contraint de la laisser périr de jour en jour. D'ailleurs, ça lui fait penser qu'il n'a toujours pas nettoyé les dégâts de celle-ci a son appartement. Il ne la connaît que trop bien, elle essayera de nettoyer ça mais elle ne fera qu'empirer la situation puis elle se souviendra enfin... Façon de parlé. Que son propriétaire lui a demandé de se reposer, elle ira donc se chargeait en attendant sagement que Brian revienne. Elle est un vieux modèle, il lui faut beaucoup plus de temps pour être complètement chargé, pas comme ceux de maintenant. En y pensant bien, les IA sont très similaires aux humains, même si d'un certain côté il ne peut comprendre comment certaines personnes puissent être attachée a leurs IA comme leur propre vie. Vous ferez des câlins a votre micro-ondes ? Vous êtes attiré sexuellement par votre nouveau frigo ? Vous trompez votre femme avec votre machine à laver ?Surement pas non. Il n'y a qu'à prendre un cuter, faire une entaille à endroit de la sois disant peau d'un IA pour se rendre compte que sous la matière de tissus similaires a notre chaire il n'y a qu'une boîte de fer, aucun coeur, aucun organe sans sang qui coule dans leurs veines seulement de la technologie, faite l'expérience et vous verrez tout de suite le côté sombre de votre "compagnon" n'enlevez pas la sensation de douleur, ça ne sera que plus amusant.

Plusieurs personnes s'étaient rapprochées de la vitrine pour pouvoir voir le hors-série de Gentleman Project. Ce n'était pas rien après tout... Il devait avoir très peu de produit de ce genre en vente. D'après les dire des autres personnes présentes, le futur propriétaire et le IA iraient bien ensemble, rose et bleu, aussi extravagant l'un que l'autre, glace fraise et glace menthe, ils allaient de pair ! Le regard sombre de l'I. A surpris grandement Brian, il s'attendait à tout même des yeux violets ou multicolores mais un regard si profond non. Magnifique est le seul mot qui lui vient à l'esprit en le voyant, alors que celui-ci se pencher pour le saluer. Bon boulot, au moins il était bien réglé même s'il ne lui a pas encore donné l'honneur d'entendre sa voix.

-Il s'appelle CLOUD et il n'a aucune lacune monsieur. Il est en parfait état de marche. On lui a juste effacé la mémoire. Le réparateur a préféré faire ça parce qu'on l'a retrouvé dans un sale état. On pense qu'il a appartenu à une riche famille. Il était sacrément bien entretenu. Vous pourrez jamais trouvé plus beau que ça à un prix pareil.

Oh c'était donc CLOUD, un nom intéressant pour un IA de ce genre. Se repassant la phrase dans sa tête, Brian buter sur quelque chose... Sale état ? Quelle personne assez folle a pu faire ça à un tel IA ? Surtout qu'il a dû le payer une petite fortune, un I. A spécial de Gentleman Project ce n'est pas gratuit loin de là, et peu de personnes peuvent se le payer, s'il était vraiment en bon état... Pourquoi se retrouvait-t-il là ? Qu'est-ce qui a pousser ses anciens propriétaires à s'en débarrasser ? Quelque chose se cachait derrière tout ça, c'est certain aucune personne normalement constituer ne pourrais réagir ainsi, surtout que le début et la fin de la phrase du vendeur ne colle pas ensemble. "Sacrément bien entretenu" et "sale état" que s'était-il passer entre ?Et pourquoi lui avoir effacé la mémoire ? Qu'a-t-il fait subir à ce robot pour que ça nécessite une remise à zéro ? Étrange, vraiment étrange. Tout les I.A si présent ont encore leurs mémoires, ce qui donne un côté amusant et plus... "Réel" au produit. Vous pouvez tout leurs demandés, il vous dira même les étranges lubies de son ancien propriétaire, c'est vraiment marrant, mais apparemment Brian n'aura pas ce plaisir. Lui qui était tout d'abord attiré par le physique de cet IA était maintenant bien curieux à son sujet. Écoutant le vendeur d'une oreille, Brian était captivé par son futur achat, qui semblait bien intéresser par le monde qui l'entoure.

-CLOUD, présente toi.

Le regard du cyborg s'ancra une nouvelle fois dans celui du futur dirigeant de N.E.C.R.A et exécuta l'ordre.

-Identité: CLOUD. Sexe: Masculin. Société: Gentleman's project, Tokyo. Numéros de Série: 0000000014. Date de création: 20/12/2020. Propriétaire: Inconnu. Enchanté de vous rencontrer. dis t-il d'une chaude et viril, qui fit légèrement frémir le américano coréen.

-Il a de nombreux programmes déjà installés. Il en a pour la sexualité, la garde rapprochée... Son ancien propriétaire devait être une femme. Il y a des programmes sur la mode, la cuisine, les massages, des tas de trucs. Il est très pratique pour beaucoup de choses. Il a les capacités d'un GENTLEMAN'S PROJECT avec un côté ELECTRO DOLLY et PLAYBOT. Il est presque complet.

Décidément cet IA est vraiment parfait alors pourquoi s'en débarrasser ? L'ancien propriétaire n'a pas pu trouver mieux c'est impossible, puis... Pourquoi débourser autant d'argent le remplir de tant de programme si par la suite il se retrouve dans un tel magasin au côté des IA si.. Banal ? Impossible, tout bonnement impossible d'abandonner un tel robot, puis s'il avait même des programmes pour la sexualité c'est qu'il avait surement franchi le pas. "Ah... Encore une personne dérangée dans sa tête" se dit-il en soupirant légèrement. De toute façon, tant qu'il ne venait pas le soir dans son lit pour lui proposer des choses obscènes ça ne le déranger pas. Comme le vendeur la dit son ancien propriétaire devait une femme, une vieille femme a la limite cougarde. Une femme très fortunée, qui ne ferait pas son âge, son mari étant souvent en déplacement il lui aurait acheté pour leur anniversaire de mariage un IA qui n'est d'autre que Cloud. La femme bien trop heureuse se saurait servie de Cloud comme mari de remplacement, faisant les magasins avec en faisant chauffer la carte bleue de son mari, le soir celui-ci le masserait pour soulager ses vieux os et... Ils auraient fini par une nuit torride avec les programmes de sexualité fraichement installée par la vieille femme en ne disant bien sûr aucun mot à son mari. Mais son époux revenu elle aurait finit par se lasser du cyborg. Voilà la version de Brian, il ne voit que cette solution de sa venue ici, un IA atteignant une telle perfection ne se jette pas. Même sa voix avait l'air d'être choisie avec soin, oui d'un certain côté, ça le faisait psychoter. Mais le plus intéressant était que même l'I.A aux cheveux bleus semblait être perdu et semblait cherché quelque chose ou... Quelqu'un ?

-Je pense qu'il a besoin d'un petit moment d'adaptation. Il a quatre ans. Quatre ans de mémoire partie ça fait beaucoup. La machine doit se remettre en route.

Moment d'adaptation pour une situation aussi simple et pour un I.A de ce genre ? Foutaise. Mais ça ne rend le produit que plus intéressant, hors de question qu'une autre personne le prenne. Il doit lui appartenir, c'est obligé il ne supporterait pas l'idée de laisser cette I.A a une personne qui ne ferait pas attention à toutes ces petites choses qui rend cet I.À unique en son genre.

-Il est très intéressant. Je l'achète, vous acceptez le liquide ? dit-t-il en sortant son portefeuille de sa poche.

-Oui bien sûr. Mais discutons-en la bas, pour que je vous donne le contrat.

À ces mots le vendeur éteint une nouvelle fois l'I. A, tout sourire de la réussite de sa vente et il fit signe à d'autres vendeurs de venir pour retirer le cyborg de sa vitrine. Les quelques personnes qui étaient restées devant la vitrine c'était retourner, déçu que le jeune homme veuille le prendre. Il invita ensuite Brian à le suivre à une des caisses pour lui donner le contrat de vente, l'assurance, le manuel ainsi que deux trois conseils. Mais sérieusement... Est-ce que le décolorer a besoin de tout ça ? Lui qui manipule tous les jours des IA de ce genre, le vendeur croit vraiment qu'il va lui apprendre quelque chose ? Le contrat signé, l'assurance donnée, stipulant que le produit est garantie un an de toute casse et réparation. Il ne manquait plus que l'argent à donner, le flower boy prit une nouvelle fois son portefeuille et sortait une grande liasse de billets. Le compte était bon, 100 000 Y et même un peu plus. Le vendeur fut surpris de voir autant d'argent sortir d'un si petit portefeuille, comptant rapidement l'argent rapidement il se mit à sourire niaisement en regardant le décolorer.

-Ebein... Vous n'avez plus qu'à l'allumer ! Ah et enfaite... Faite attention aux yeux...

-Oui je sais. Les yeux des I. A sont relié à l'arrière de leurs crânes, ce qui équivaut à notre cerveau. Si les yeux sont touchés alors l'IA risque de devenir une vulgaire boite de fer ou pire être bon pour la casse. Dit-t-il en lui coupant la parole.

Alors que le décolorer tourner les talons pour rejoindre son I. A le vendeur lisait une nouvelle fois la copie du contrat, ce garçon... Il était sûr qu'il l'avait déjà vue, mais où ? Lorsqu'il vit sa signature ce fut comme un gros boum dans le cerveau de ce dernier. Brian O'Connel... O'connel ! Oui bien sûr ! Le fils du dirigeant de N.E.C.R.A il est très populaire dans l'industrie de la technologie, son père ainsi que Brian sont idolâtrés par certains. Mais c'est à son adolescence, dans ses années rebellées qu'il se fit réellement connaitre comme BrianO'Connel et non pas comme le fils du dirigeant de N.E.C.R.A. Le jeune garçon c'était farouchement disputé avec son père a cause d'une broutille et le jeune homme s'étant emballé avait annoncé au média que Jame O'Connel, le créateur de N.E.C.R.A était décédé et que sa mort signer la fin de la compagnie. Toutes les chaines en parlé mais cette fausse rumeur fut rapidement démentie et ce jour même fut la première fois ou son père posa la main sur son fils. Il était allé trop loin après tout, qu'il fasse ce qu'il veut mais qu'il ne salit pas la compagnie. À partir de ce jour-là, Brian avait fini de faire son rebelle et c'était sagement mais a travaillé pour mériter le titre de futur dirigeant. Comme quoi, quelquefois une bonne claque peut tout faire repartir du bon pied.
Le vendeur en question était aller chercher quelque un de ses collègues pour parler de la personne à qui il venait de vendre ce fameux I. A ce n'était pas rien après tout. Pendant ce temps, Brian était retourné auprès de son IA, il était là assis sur une chaise juste en dehors de la vitrine, une vendeuse attendant le jeune homme. Il lui montra rapidement son contrat de vente et un sourire aux lèvres, se penchant vers le cyborg il enclenchait pour la première fois le bouton de marche, il en profita aussi d'être à quelque centimètre de celui-ci pour pouvoir le détailler de plus près les traits parfaits du I.A. Quand celui-ci fit allumer, il se mit à sourire de toutes ces dents.

-Bonjour toi. Je suis Brian O'Connel, ton propriétaire. Faisons du bon travail ensemble d'accord ?

Code © Nowadays




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contaminated&Modo

avatar

Hello, i'm ♕ CLOUD
▅ avatar : TOP [Big Bang]
▅ messages : 162
▅ i'm here since : 18/01/2013
▅ âge : 4 ans en service-Apparence 25 ans
▅ nationalité : Japonaise
▅ situation : Amoureux d'un courant d'air...

MessageSujet: Re: Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS   Ven 1 Fév - 12:19

La voix du vendeur de Dirty Cash lui restait dans les oreilles. Il avait quatre ans de mémoire effacée ? Pourtant il avait des bribes de souvenir très étranges. Son fichier mémoire n'était pas entièrement vierge. Brian n'avait pas tord de penser que CLOUD cherchait quelqu'un dans la foule. Ses yeux noirs qui s'était dirigé vers la vitrine du box avaient tenté d'apercevoir quelque chose de familier, de trouver un visage ou d'entendre la voix d'une personne en particulier. Ce n'était pas qu'il était désintéressé totalement de l'humain aux cheveux rose qui lui faisait face, mais il avait agi d'instinct – si on peut parler d'instinct pour un cyborg – désirant sans aucun doute trouver son ancien propriétaire, comme si il avait eu une réminiscence de son appartenance à celui-ci. Ce comportement prouvait plus ou moins le fait que c'était un contaminé. Un I.A normal, son propritaire effaçé, ne le cherche plus, se détachant de tout sentiment affectif et ceci de manière définitive. CLOUD avait déjà la sensation qu'il allait devoir vivre avec le drôle de bonhomme rose qu'il avait en face de lui. Il sentait son regard le dévorer de haut en bas, fasciné, intrigué. Etait il en danger ? Le cyborg analysa rapidement les expressions faciales du jeune homme qui se tenait face à lui, ne constatant aucune forme de désir mal sain. Il le regardait comme une machine, voir même comme un objet d'étude. CLOUD concevait parfaitement l'idée qu'on puisse apprècier un cyborg pour son design recherché, ses qualités technologiques ou informatiques. C'était un outil à la base, rien d'anormal à le concidérer comme tel. En plus de ça il était complétement hors-norme par rapport aux modéles habituels. Quoi de plus normal qu'un intérêt comme celui de Brian qui connaissait énormément les I.A du fait de travailler à la NECRA. Le regard sombre du cyborg plongea de nouveau dans celui de son futur propriétaire. Ce n'était pas par impolitesse, en général il regardait vers le sol pour ne pas importuner les gens de son regard trop pénétrant. Il n'avait simplement pas pu s'empêcher ce contact car un échange étrange se faisait entre eux. L'un était curieux de l'autre. CLOUD avait son double humain en face des yeux, en tout cas dans certains points d'apparence physique. Il n'arrivait pas à anticiper si cet homme allait lui être bénéfique ou non. Tout ce qu'il savait c'est qu'il ne fallait pas qu'il parle trop pour le moment. D'où lui provenait cette idée ? Il avait comme un pressentiment, quelqu'un l'avait averti de ne pas trop en dire du fait qu'il est un peu spécial.

-Il est très intéressant. Je l'achète, vous acceptez le liquide ?
-Oui bien sûr. Mais discutons-en la bas, pour que je vous donne le contrat.


Comme prévu, le jeune homme allait l'acheter. Ses yeux brûlés trop d'envie pour qu'il puisse détourner les talons, sortir du magasin et l'oublier. Il fallait qu'il parte avec lui. CLOUD anticipa sa mise hors tension en fermant les yeux avant même que le vendeur n'appuie sur le bouton d'arrêt. Son visage se crispa lègérement, redoutant le passage au noir total. Il savait pourtant d'avance, pour cette fois, que cette petite mort serait courte. Ses traits redevinrent parfaitement paisibles en une fraction de seconde, replongeant dans ce vide infini. Il allait être préparé à l'enregistrement du nouveau propriétaire. Pendant que Brian s'occupait de la paperasse habituelle lors de l'achat d'un I.A, deux employés se chargèrent de sortir le cyborg du box pour l'installer en dehors sur une chaise, près à l'emploi pour son futur propriétaire. Un technicien vint vérifier si aucun dégât n'avait été fait lors du déplacement, activant l'enregistrement au démarrage de l'empreinte digitale et de la voix de la prochaine personne qui le toucherait. Les clients du magasin se pressèrent autour de lui pour le regarder enfin de plus près. Il était donc vendu. Quelques nouveaux venus regrettérent de ne pas être arrivés plutôt pour en faire l'acquisition. C'était le hasard de la vie qui en avait fait autrement. Une employée resta à ses côtés, surveillant que personne d'autre à part le nouvel acquereur ne touche à l'I.A. Elle lui arrangea un peu les cheveux et défroissa rapidement son T-shirt. Brian ne tarda pas à traverser la petite foule qui s'était formée et qui attendait avec impatience son allumage et ses premiers mots en tant qu'I.A officiellement opérationnel. Lorsque Brian appuya enfin sur le bouton d'allumage derrière son oreille, CLOUD fut traverser d'un choque électrique. Désormais il n'y avait plus que son propriétaire qui serait capable de l'éteindre ou de l'allumer, son empreinte digitale était enregistrée. Ses yeux noirs se rouvrirent brusquement, plongeant une fois de plus dans ceux de Brian comme précédemment. Celui-ci avait un énorme sourire, son visage à quelques centimètres du sien. Il enregistra toutes les caractèristiques faciales de son maître, le photographiant dans sa mémoire.

-Bonjour toi. Je suis Brian O'Connel, ton propriétaire. Faisons du bon travail ensemble d'accord ?

CLOUD lui répondit par un fin sourire le temps que son programme de reconnaissance vocale enregistre la tessiture et la tonalité de la voix de Brian.

-Bonjour Monsieur O'Connel. Désirez vous que je fasse quelque chose de particulier pour vous ?

Demanda t il quelques secondes après de sa voix chaude si caractèristique. Quelques réflexions se firent parmis les clients sur le choix intéressant d'une voix si profonde. Les femmes présentes étaient d'accord pour dire que cet I.A avait un charme fou. Le cyborg au cheveux bleus n'eut pourtant aucune réaction en entendant les vague rumeurs autour de lui. Non, CLOUD n'avait d'oeil que pour son nouveau propriétaire. Il le fixait intensément, près à réagir à la moindre demande. Sans y prendre garde quelqu'un fit son apparition sur le côté, très discrètement. Le réparateur de CLOUD avait été rapidement prévenu de l'identité du nouvel acquéreur de cet I.A. Le fils du directeur de la NECRA n'allait pas être déçu avec ce modèle là. Il les observa dans un coin du magasin, les trouvant étonnement bien assortis. Ce gamin n'avait pas fini d'avoir des problémes. Il trouva la situation très amusante, se frottant déjà les mains à l'idée du scandale que le meurtre de monsieur Buntaro, directeur d'une socièté de bio technologie, provoquerait par les mains de l'I.A de Brian O'Connel. Les journaux en parleraient, il serait mis au courant de l'évolution de l'affaire. Ça mettra le temps qu'il faudra mais quand le meurtre aura lieu il se délectera des conséquences désastreuses qui en suivront. CLOUD sera probablement mis à la casse, sa princesse Rina tombera de haut et O'Connel se retrouvera dans une situation délicate. Il avait intérêt à avoir un bon avocat. Le réparateur s'éclipsa innocemment en sifflotant par une porte permettant l'accés aux ateliers de Dirty Cash puis à l'arrière du bâtiment, sortant une cigarette d'un paquet qu'il porta à ses lèvres avant de refermer la porte derrière lui. CLOUD eut une lègére réaction en entendant ce sifflotement. Sa tête pivota imperceptiblement dans la direction de la petite mélodie. Si il avait agit selon ses envies il n'aurait pas hésité à regarder mais il fallait qu'il se contrôle. Son but était d'agir désormais comme un I.A normal. Et pour être crédible il ne fallait pas qu'il céde à son libre arbitre. D'où savait il qu'il avait des réactions anormales pour un cyborg ? Rina le lui avait dit. Il ne s'en rappelait plus mais comme une petite voix de sa conscience, il savait qu'il devait se protéger en agissant ainsi. Evidémment il allait craquer rapidement, son propriétaire ne lui faisait pas peur, voir même il avait confiance. Pour tout dire Brian avait l'apparence d'un gentil garçon de bonne famille, capricieux mais pas méchant pour autant. Les premières impressions ne sont pas forcément les bonnes mais CLOUD avait la sensation de ne pas être tombé entre de si mauvaises mains. C'était quelqu'un d'assez jeune, dans la vingtaine, plutôt extravagant mais qui semblait dôté d'une intelligence étonnante. Quelqu'un apte à comprendre. C'était peut être dangereux d'ailleurs. Un être humain qui s'aperçoit que son nouvel I.A agit de manière indépendante peut sincérement s'inquiéter au point de vouloir s'en débarasser de manière définitive. CLOUD n'était pas un danger pour Brian, il était bien trop doux, calme et obéissant pour pouvoir faire le moindre mal à son propriétaire.

"Devons nous partir d'ici ?"

demanda par pur intérêt informatif le cyborg aux cheveux bleus. Son programme de défense venait de s'enclencher. Ses yeux scruptèrent les gens autour de lui, sentant de trop nombreux regards sur eux. Il ne repéra aucun signe de menace. Pourtant il se leva de sa chaise, poussant doucement son propriétaire d'une main délicate sur son épaule gauche comme pour le mettre derrière lui. Les Gentlemen's project sont des gardes du corps, ils agissent comme des boucliers. CLOUD se retourna vers Brian, lui adressant un fin sourire, son regard doux étant devenu très protecteur. C'était un I.A de défense, plus de doute désormais.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen

avatar

Hello, i'm ♕ Brian O'Connel
▅ avatar : GD
▅ messages : 143
▅ i'm here since : 17/01/2013
▅ âge : 21 ans
▅ situation : Amoureux d'un peu tout le monde ? (a)

MessageSujet: Re: Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS   Mar 5 Fév - 15:41



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, i'm ♕ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu es a moi. ~CLOUD~ FINIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.A ✖ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE :: tokyo :: « ginza. 銀座 » :: DIRTY CASH-